Adlink s’investit dans ROS 2, le système d’exploitation des robots

Rédigé par  vendredi, 17 janvier 2020 16:46

Le spécialiste des systèmes informatiques entre au comité de pilotage technique du Robot Operating System ROS 2, avec pour objectif d’étendre le développement et d’accélérer la diffusion de ce système d’exploitation dédié aux applications robotiques.

Le fournisseur taïwannais de solutions informatiques Adlink, vient d’intégrer le comité de pilotage technique (TSC pour Technical Steering Committee) du ROS 2 (Robot Operating System). Ce système d’exploitation, promu par l’organisation internationale Open Robotics, regroupe un ensemble d’outils informatiques open source permettant de développer des logiciels pour les applications robotiques.

« ROS 2 sera dans l’avenir présent partout. Ce système d’exploitation ouvert constitue un formidable potentiel pour les robots, les véhicules autonomes et l’automatisation industrielle », explique Joe Speed, directeur technique d’Adlink, représentant du comité TSC de ROS 2 et par ailleurs membre du conseil d’administration de l’Object Management Group (OMG).

Le comité TSC ROS 2 qui, outre Adlink, compte une quinzaine de membres, à savoir Amazon, Apex.AI, Arm, Bosch, Canonical, eProsima, Intel, LG, Microsoft, Open Robotics, Robotis, Samsung, Tardec, Tier IV et Toyota, a été créé en septembre 2018 pour étendre le cadre de développement de ROS 2 et accélérer son déploiement.

La participation d’Adlink concerne plusieurs aspects, avec en premier lieu l’amélioration du middleware de ROS en matière de flexibilité et de performances, via l’adoption de fonctionnalités et de meilleures pratiques de Data Distribution Service (DDS) spécifiées par l’OMG.

Des contributions du ROS 2 vont d’autre part être intégrées au projet de partage de données Eclipse Cyclone DDS adapté aux robots mobiles autonomes, ainsi qu’à l’open source Vortex OpenSplice destiné aux systèmes volumineux et complexes.

Un groupe de travail devrait enfin être formé parmi les membres du TSC reconnus pour leur expertise en intelligence artificielle appliquée à la vision industrielle.

Dernière modification le vendredi, 17 janvier 2020 16:46
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jg.canuet@mesures.com - 01.53.90.17.03
  • Logiciel SCADA Logiciel SCADA
    
MAPS 4, la dernière solution SCADA de Mitsubishi Electric pour le contrôle et la visualisation, étend les options de connectivité et ajoute des outils destinés aux opérateurs.
    Lire la suite >
  • Pyromètres à longueurs d’onde courtes Pyromètres à longueurs d’onde courtes
    Fluke Process Instruments a étendu sa série de pyromètres Thermalert 4.0, avec trois nouveaux modèles à longueurs d’onde courtes et des options d’interfaces supplémentaires pour les protocoles Ethernet, EtherNet/IP et Profinet IO.
    Lire la suite >
  • Vannes solénoïde de contrôle Vannes solénoïde de contrôle
    La série genvi LGV de The Lee Company est une famille de vannes solénoïdes 3 ports, de nouvelle génération. Dans un package de 10 mm, elles se distinguent par des débits élevés et une faible consommation (318 mW).
    Lire la suite >
Calibrage
Tous les appareils de mesure dérivent et les valeurs qu’ils donnent ne correspondent pas exactement à la valeur à mesurer. Il faut donc périodiquement les corriger, autrement dit il faut les recalibrer. Autrefois, le calibrage consistait à intervenir sur la mécanique. Aujourd’hui, il consiste à modifier des paramètres dans des mémoires électroniques.
Toute opération de calibrage doit être précédée d'une opération de vérification ou d'étalonnage.