Cybersécurité : Siemens et Apsys collaborent autour des sites sensibles en France

Rédigé par  vendredi, 13 mars 2020 13:37
Vincent Jauneau, vice-président de Siemens France et Christian Forestier, président d'Apsys Vincent Jauneau, vice-président de Siemens France et Christian Forestier, président d'Apsys

Siemens Digital Industries et Apsys, filiale d’Airbus, veulent mettre en commun leurs compétences respectives en cybersécurité afin de répondre aux besoins spécifiques des sites industriels sensibles de l’Hexagone.

Siemens Digital Industries, acteur majeur dans les domaines de l’automatisation et de la transformation numérique de l’industrie, et Apsys, filiale du groupe Airbus spécialisée en maîtrise des risques et en protection des systèmes industriels, annoncent leur collaboration pour la création d’une offre conjointe de solutions de cybersécurité, bâtie sur la complémentarité de leurs savoir-faire afin de répondre aux demandes des opérateurs de sites sensibles en France.

Ce partenariat est envisagé dans un contexte de convergence des systèmes industriels (OT) et de l’information (IT), où la lutte contre les cyberattaques passe par la mise en oeuvre de synergies permettant de comprendre les spécificités techniques de chaque site industriel et les usages qui diffèrent d’un secteur à un autre.

Siemens compte ainsi apporter ses compétences en sécurité et protection des systèmes industriels, au titre d’équipementier à la fois certifié et qualifié par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) pour une gamme complète d’automates.

Pour sa part, Apsys accompagne les opérateurs d’importance vitale (OIV) et les opérateurs de services essentiels (OSE) dans leurs démarches d’homologation et de mise en conformité de leur système d’information. Des prestations qu'il réalise dans le cadre de sa qualification PASSI (Prestataire d’audit de la sécurité des systèmes d’information)  LPM (Loi de programmation militaire) délivrée par l’ANSSI.

Dernière modification le vendredi, 13 mars 2020 13:37
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/05/2020 - 28/05/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
09/06/2020 - 11/06/2020
Sepem Industries Colmar
23/06/2020 - 26/06/2020
Global Industrie
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL
24/06/2020 - 25/06/2020
Analyse industrielle

Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Transmetteur de température et d’humidité Atex Transmetteur de température et d’humidité Atex
    L’EE100Ex d’E+E Elektronik est un nouveau transmetteur de température et d’humidité relative (HR) à sécurité intrinsèque. Doté des agréments Atex et IECEx Zone 1, il peut être mis en œuvre dans des atmosphères explosibles.
    Lire la suite >
  • Analyseur d’oxygène Analyseur d’oxygène
    Après les analyseurs de gaz Pulsar (NDIR multigaz), Solar (FID), Quasar (chimiluminescence), Signal Group a complété sa série IV avec le modèle Aurora. Cet analyseur de dioxygène (O2) à cellule paramagnétique se distingue par sa simplicité d’utilisation, sur site ou depuis un bureau, grâce à un logiciel d’accès à distance et de contrôle sur Internet.
    Lire la suite >
  • Plateforme de collecte de données géospatiales Plateforme de collecte de données géospatiales
    
La plateforme DJI Terra, conçue par DJI, accélère le traitement et améliore la précision des données issues de relevés effectués par des drones.
    Lire la suite >
EPSG
L’EPSG (Ethernet Powerlink Standardization Group) est une organisation indépendante fondée en
2003 par des sociétés du domaine des automatismes industriels et du contrôle d’axes. Elle a pour but d’assurer le développement et la diffusion de Powerlink, standard lancé en 2001. Ce système de communication Ethernet temps réel est un protocole étendant la norme Ethernet IEEE 802.3 et assurant des transferts de données temps réel avec des temps de cycle de 200 μs. L’EPSG coopère avec d’autres organisations indépendantes comme le CAN in automation (CiA) et l’IEC (International Electrical Commission).