Panasonic personnalise ses appareils mobiles durcis

Rédigé par  vendredi, 03 avril 2020 15:36

Le fabricant japonais complète sa gamme Toughbook avec la solution logicielle Omnia qui s’appuie sur la plate-forme MCL, dédiée à la mobilité, pour développer rapidement des terminaux sur-mesure s’inscrivant dans une démarche de transformation numérique.

Le groupe Panasonic a récemment complété son offre Toughbook en lançant la solution logicielle Omnia conçue pour accélérer le développement d’applications mobiles personnalisées à l’usage des utilisateurs d’appareils durcis du fabricant japonais. Ce nouveau service s’appuie sur la plate-forme MCL de l’éditeur MCL Technologies, qui fournit un environnement dédié à la gestion du cycle de vie mobile en mode SaaS, ainsi qu’à l’interface et au développement de solutions professionnelles de mobilité.

Inscrite dans une démarche de transformation numérique, la solution Omnia apporte aux clients une aide sur mesure à chaque étape de leurs projets, en commençant par l’étude des besoins, l’élaboration de recommandations et la prise en compte des bonnes pratiques en matière de mobilité.

Cette phase de conseil est suivie du développement basé sur l’intégration de l’application mobile dans la plate-forme MCL. Celle-ci donne accès à des fonctions de personnalisation proposant entre autres la commande vocale, la signature numérique, la mise en oeuvre de codes barres, de GPS, de cartes à puce, de communications NFC ou encore de la RFID. Cela comprend également la configuration multilingue, l’administration des utilisateurs, la connexion aux systèmes de gestion, l’interface kiosque et les logiciels bureautiques. Notons qu’une fois programmées, les applications MCL peuvent être exécutées sur des systèmes d’exploitation divers.

Après le déploiement, l’assistance Panasonic assure la correction des bugs et le suivi à distance des appareils à dépanner. Elle permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités et d’obtenir des mises à jour. De plus, un module d’analyse décisionnelle présentant un tableau de bord centralisé et des rapports de performance, est disponible en option.

Dernière modification le vendredi, 03 avril 2020 15:36
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Ko
Kilo-octets. Un octet est égal à 8 bits. Le bit est un élément binaire, qui peut prendre deux états (0 ou 1). Les termes de Kilo et Méga utilisés dans le système binaire ne doivent pas être confondus avec ceux utilisés dans le système décimal.
Dans le système décimal, 1 kilo est égal à 1000 et 1 méga est égal à 1000 kilos soit 1 million. Pour mieux fixer les idées sur la taille d’une mémoire, on a décidé de transposer dans l’univers binaire ces notions de kilo et méga (en mettant une majuscule, pour faire la différence). Le point de départ a été 1 Ko : le nombre binaire qui était le plus proche du kilo “décimal” était 1024 (2 puissance 10, donc 210).
Tout part de là. Par exemple, 64 Ko est égal à 64x1024 octets, soit 65536 octets (on s’éloigne du 64 kilos décimal), 128 Ko est égal à 131072octets (on est loin du 128 kilos décimal), etc. Un Mo représente 1024x1024 octets soit 1 048 576 octets. Un Go représente 1024x1024x1024 octets, soit 1073741834 octets. En résumé, les Kilos, Mégas, Giga (et même Téras) binaires sont, pour les deux premiers chiffres, du même ordre de grandeur que les kilos, mégas, gigas et téras décimaux.