Yokogawa Electric déploie un service IIoT

Rédigé par  vendredi, 09 mars 2018 13:46

Il s'agit d'un service d'assistance à la gestion de l'information pour les données numérisées concernant les actifs des usines.

Le japonais Yokogawa Electric, fabricant de systèmes de contrôle et d'instrumentation de process, vient de dévoiler Device Lifecycle Management, un nouveau service basé sur le cloud, pour la gestion des informations concernant les actifs des usines. Il s'agit d'un service d'assistance à la gestion de l'information pour les données numérisées de l'ère IIoT (objets connectés industriels).

Device Lifecycle Management permet ainsi aux industriels de numériser la gestion de toutes les informations sur les périphériques et aide les clients à améliorer l'efficacité de la gestion de leur maintenance et la qualité de leur gestion des données.

Beaucoup de clients de Yokogawa Electric ont déjà introduit des solutions telles que les systèmes de GMAO pour optimiser l'efficience, mais tous n'ont pas atteint leurs objectifs initiaux d'amélioration de l'efficacité de leurs opérations de maintenance, car ils ont rencontré des difficultés à utiliser pleinement toutes leurs données sur les actifs. C’est ce que permet la nouvelle solution du japonais.

Parmi les différentes fonctionnalités de Device Lifecycle Management, on trouve une liste des appareils centralisée, l’exportation vers la GMAO existante, une recherche de compatibilité et une application Android qui permet au personnel de maintenance sur le terrain d’accéder facilement aux spécifications d'un appareil, de confirmer les procédures d'exploitation et de vérifier la compatibilité entre les appareils.

La liste centralisée assure un accès rapide aux bonnes informations sur les appareils en ligne et hors ligne, les tableaux de bord du portail fournissant un résumé détaillé du nombre de périphériques de rechange, de périphériques installés et de périphériques éliminés.

Avec la recherche de compatibilité, lorsqu'un instrument tombe en panne et qu'il n'y a pas de périphérique de rechange dans l'inventaire, cette fonction permet de déterminer si d'autres périphériques dans l'inventaire des pièces de rechange sont compatibles avec le périphérique défaillant.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Logiciel d'ingénierie
 Logiciel d'ingénierie

    Siemens a ajouté des extensions fonctionnelles à son outil d'ingénierie TIA Portal V15.1. Celles-ci sont axées sur les tests et les simulations.

    Lire la suite >
  • Kit de développement pour caméras 3D Kit de développement pour caméras 3D
    IDS Imaging Development Systems diffuse la version 2.2 du kit de développement logiciel (SDK) pour ses caméras 3D Ensenso. Il offre un traitement d'image plus efficace, basé sur une carte graphique Nvidia CUDA (Compute Unified Device Architecture) avec processeur graphique (GPU).
    Lire la suite >
  • Camera intelligente Camera intelligente
    La caméra intelligente Neon-1021 x86 d'ADlink Technologies intègre différents logiciels de vision, permettant de choisir le mieux adapté et de profiter d’un éventail de fonctions très étendu.
    Lire la suite >
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).