Intel devrait se séparer de Wind River

Rédigé par  mercredi, 11 avril 2018 12:06
Jim Douglas, président de Wind River. Jim Douglas, président de Wind River.

L’éditeur des systèmes d’exploitation Wind River et VxWorks devrait être racheté par la société d'investissement alternatif TPG.

Wind River, entité de l’américain Intel éditant les systèmes d’exploitation Wind River et VxWorks, devrait être racheté par TPG, une société d'investissement alternatif mondiale, pour un montant non dévoilé. Jim Douglas (voir photographie), président de Wind River, et son équipe de direction actuelle devraient prendre la tête de la nouvelle société indépendante.

« Notre équipe technologique est focalisée sur le soutien de sociétés fortes et leaders sur leur marché en croissance. Nous voyons une formidable opportunité dans les logiciels industriels, un marché porté par la convergence de l'Internet des objets (IoT), des appareils intelligents et du edge computing. Avec son offre de produits, Wind River est bien positionné pour tirer parti de ces tendances », constate Nehal Raj, associé et responsable de l'investissement technologique chez TPG.

« TPG nous fournira la flexibilité et les ressources financières nécessaires pour alimenter nos nombreuses opportunités de croissance, en tant que société de logiciels autonome, qui permet le déploiement de systèmes intelligents sûrs, sécurisés et fiables », ajoute Jim Douglas.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.