Honeywell dote les opérateurs d’équipements connectés

Rédigé par  mercredi, 09 mai 2018 16:42
Cette nouvelle technologie apporte des données en direct et un support en temps réel pour augmenter la sécurité et l'efficacité.
Dans le cadre de son approche IIoT (Internet des objets industriels), Honeywell Process Solutions (HPS), entité du conglomérat américain Honeywell spécialisée dans le contrôle d’automatisation, l’instrumentation et les services, vient d’ajouter à sa suite d’applications Connected Plant une technologie mains libres « portable », qui permet aux opérateurs d'accomplir leurs tâches de manière plus sûre, plus fiable et plus efficace dans l'usine ou sur le terrain.
 
Il s’agit en fait d'un visiocasque (affichage tête haute) qui réagit à la voix et met en évidence des données, des documents, des procédures de travail et des informations sur la santé et la sécurité. La nouvelle technologie permet également de connecter en temps réel les travailleurs de terrain avec des experts distants et leur permet de mieux assimiler des compétences et des connaissances précieuses tout en travaillant.
 
En utilisant le dernier cri de l'informatique mobile mains libres, de la réalité augmentée, de l'IIoT et des logiciels de mobilité, Honeywell associe l'ordinateur portable mains libres RealWear HMT-1Z1 à sa plate-forme Movilizer, une solution de flux de travail basée sur le cloud, pour prendre en charge les opérations de maintenance sur site, en particulier dans les zones dangereuses.
 
« Notre nouvelle technologie offre aux travailleurs industriels l'information dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin et où qu'ils se trouvent. Ils disposent ainsi de décennies d'expertise pertinente accessible à tout moment par simple activation vocale, ce qui en fait une solution particulièrement adaptée aux opérateurs de terrain », insiste Youssef Mestari, directeur du programme Connected Plant chez Honeywell.
Dernière modification le vendredi, 11 mai 2018 15:33
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.