Software AG met la main sur TrendMiner

Rédigé par  jeudi, 21 juin 2018 14:52
De gauche à droite : Bernd Groß, senior vice-président IoT & Cloud de Software AG, Karl-Heinz Streibich, CEO de Software AG, Bert Baeck, CEO de TrendMiner, Hans de Leenher, directeur des alliances technologiques de TrendMiner, et Stefan Sigg, Chief Research & Development Officer de Software AG. De gauche à droite : Bernd Groß, senior vice-président IoT & Cloud de Software AG, Karl-Heinz Streibich, CEO de Software AG, Bert Baeck, CEO de TrendMiner, Hans de Leenher, directeur des alliances technologiques de TrendMiner, et Stefan Sigg, Chief Research & Development Officer de Software AG.

L’allemand continue à renforcer son offre pour le marché à forte croissance des objets connectés (IoT).

L’allemand Software AG, spécialisé dans la transformation numérique et l’Internet des objets, vient d’annoncer le rachat du belge TrendMiner, éditeur d’outils analytiques visuels pour les industries manufacturières et de procédés, pour un montant non dévoilé.

Cette acquisition, qui fait suite aux rachats de l’américain Zementis, spécialiste de l’intelligence artificielle, en décembre 2016 et de l’allemand Cumulocity en mars 2017, renforce encore un peu plus la présence de Software AG sur le marché à forte croissance des objets connectés (IoT).

Pour Karl-Heinz Streibich, CEO de Software AG, « en collaboration avec TrendMiner, nous serons en mesure de proposer une plate-forme d'analytique de streaming et de séries temporelles de premier plan, une combinaison unique. »

Les outils belges viennent compléter les produits Cumulocity et permettent de reconnaître rapidement et facilement des modèles et les tendances dans les données de process, d'identifier les irrégularités de production et d'adapter rapidement les ajustements nécessaires sans avoir besoin du soutien des informaticiens.

Dernière modification le jeudi, 21 juin 2018 14:52
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.