Partenariat entre Oceasoft et SAS

Rédigé par  vendredi, 26 avril 2019 11:16
Partenariat entre Oceasoft et SAS Oceasoft

Le fabricant de solutions pour la surveillance du froid va ainsi pouvoir intégrer les analyses de données du second.

Le français Oceasoft, fabricant de capteurs intelligents et connectés pour l’industrie, et l’américain SAS, spécialisé dans les analyses de données (data analytics), viennent d’annoncer un partenariat pour l'intégration croisée de leurs plates-formes et solutions respectives afin d’étendre leurs offres.

Cet accord va ainsi permettre au français de renforcer sa technologie grâce aux solutions edge développées par l’américain. Une première application, découlant de l’intelligence artificielle, visera notamment à proposer des services de maintenance prévisionnelle des équipements surveillés par ses capteurs.

« Nous allons pouvoir intégrer l’intelligence artificielle directement au cœur même de nos solutions (edge computing). L’analyse des problèmes ou leur anticipation pourront se faire dès la mesure, et ainsi offrir plus de valeur et un meilleur retour sur investissement pour nos clients », déclare Laurent Rousseau, PDG d’Oceasoft.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/11/2019 - 28/11/2019
SPS (Smart Production Solutions)
26/11/2019 - 27/11/2019
Viv Industry
28/11/2019 - 28/11/2019
Journée technique du Cetim
03/12/2019 - 03/12/2019
Journée technique du CFM
11/12/2019 - 11/12/2019
Energy Class Factory

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jg.canuet@mesures.com - 01.53.90.17.03
Valeur efficace
Ce terme est utilisé en électricité. Par définition, la valeur efficace d’un courant de forme quelconque est égale au courant continu qui procurerait le même échauffement (effet Joule) dans une résistance. Lorsque l’on a affaire à un courant sinusoïdal, sa valeur efficace est égale à l’amplitude du courant (valeur maximum) divisée par 1,41 (c’est-à-dire racine carrée de 2).
Le même raisonnement s’applique pour les tensions.