ABB met en œuvre la première application d'IA reposant sur la 5G

Rédigé par  mercredi, 12 juin 2019 11:12
ABB met en œuvre la première application d'IA reposant sur la 5G ABB

Un projet pilote entre ABB, Atostek et Telia, dans une usine du premier, jette les bases de nouvelles solutions industrielles basées sur l'intelligence artificielle (IA) et la 5G.

Le groupe helvético-suédois ABB, l'un des principaux fabricants mondiaux dans l'énergie et les automatismes, le finlandais Atostek, société d’ingénierie logicielle, et l’opérateur de téléphonie mobile suédois Telia viennent de piloter la première application d’intelligence artificielle (IA) industrielle au monde, reposant sur la technologie 5G.

Le site retenu pour la mise en œuvre de la technologie est l'usine d'entraînements basse tension du groupe helvético-suédois, situé à Helsinki (Finlande). Et plus particulièrement la chaîne d'assemblage des modules de puissance. Cette dernière est très exigeante pour les employés, car des dizaines de versions différentes d'un même produit sont assemblées sur la même chaîne.

L'application d’IA assistera les opérateurs en surveillant l'assemblage des entraînements par caméra et en s'assurant qu'ils sont correctement assemblés, conformément à la commande du client et aux instructions de travail applicables. Les connexions 5G fourniront aux opérateurs un retour d'information en temps réel, ce qui devrait rendre l'assemblage beaucoup plus facile que de suivre les instructions de travail d'un document papier et donc contribuer à améliorer la qualité.

Atostek est responsable de la vision industrielle et de l'application d’intelligence artificielle, et Telia fournit les connexions mobiles 5G haut débit et la capacité de calcul nécessaire à l'application dans son centre de données. Après différentes étapes, le projet sera mis en production à grande échelle ce mois de juin.

« Le potentiel de l'IA est plus fort lorsqu'il est combiné à l'expertise humaine, et l'objectif de soutenir les employés d'une nouvelle manière est au cœur de ce projet. Au mieux, ce système d'assurance qualité en temps réel améliore non seulement la qualité et la productivité de la chaîne de production, mais il réduit également le stress associé aux erreurs humaines, ce qui contribue à améliorer le bien-être au travail », indique Simo Säynevirta, Country Digital Lead chez ABB Finlande.

Dernière modification le vendredi, 14 juin 2019 15:55
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

12/11/2019 - 15/11/2019
Productronica

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • IHM pour détecteurs de gaz IHM pour détecteurs de gaz
    Crowcon Detection Instruments (groupe Halma) a complété son offre de panneaux de contrôle, avec le modèle HMI (Human Machine Interface). Ce dernier assure une visibilité complète d’un système, en parallèle des automates, SCADA et autres systèmes numériques de contrôle-commande (SNCC) existants ou des tableaux synoptiques surveillant des vues plus larges du système.
    Lire la suite >
  • Vanne à bille Vanne à bille
    GF Piping Systems a revu le concept de sa vanne à bille 546, pour que le nouveau modèle 546 Pro repose désormais sur une plate-forme modulaire. Son adaptation plus facile aux différentes applications réduit les coûts de services et de modernisation.
    Lire la suite >
  • Transmetteur de niveau radar pour l’eau Transmetteur de niveau radar pour l’eau
    Destiné aux applications de l’eau et des eaux usées, le nouveau transmetteur de niveau radar Optiwave 1400 C de Krohne se distingue par sa compacité et un prix compétitif.
    Lire la suite >
Atex
Le terme “Atex” est la contraction de ATmosphères EXplosibles. Le mot est devenu célèbre parce qu’il fait l’objet de deux directives européennes. La première (94/9/CE) concerne les fabricants d’instruments et équipements pour atmosphères explosives et elle est entrée en application le 1er juillet 2003. La seconde (99/92/CE) concerne les industriels qui ont des process en atmosphères explosives : elle est entrée en application le 1er juillet 2003 pour les nouvelles installations et le 1er juillet 2006, elle deviendra obligatoire pour les autres installations.
La directive 94/9/CE est souvent appelée Atex100a ou Atex95.
La directive 99/92/CE est souvent appelée Atex118a ou Atex137.