Yokogawa Electric se renforce en IA

Rédigé par  jeudi, 09 avril 2020 11:49
Yokogawa Electric se renforce en IA Grazper Technologies

Le japonais a racheté une start-up danoise spécialisée en intelligence artificielle (IA) pour l’analyse d’images.

Quelques semaines seulement après celui de la start-up APB, le japonais Yokogawa Electric, fabricant de systèmes de contrôle et d'instrumentation de process, vient d’annoncer l’acquisition de la start-up danoise Grazper Technologies, pour un montant non dévoilé.

Créée en 2015 à Copenhague (Danemark), Grazper est en fait une société de capital-risque, financée ensuite par Promentum Equity Partners, autre société de capital-risque. La jeune pousse a développé des technologies d’intelligence artificielle (IA), basées sur l’apprentissage profond (deep learning) pour l’analyse d’images.

On retrouve les « briques » Edge AI – capteur de vision ou add-on à une caméra existante –, Network AI – collecte de l’information à partir de multiples capteurs et construction d’un modèle comportemental 3D – et le cœur IP FPGA. Le logiciel, qui peut être utilisé avec des ressources informatiques limitées, met en œuvre des méthodologies de reconnaissance d'image, qui ont été théorisées via des algorithmes et une modélisation 3D.

Avec cette acquisition, Yokogawa Electric veut tirer parti de ces technologies au sein de ses différentes activités existantes – la capture d'informations sur les images issues de robots, la détection d’anomalies dans une usine et la surveillance de la sécurité à l'aide de caméras – et à développer de nouvelles solutions d'intelligence artificielle industrielle.

Dans un premier temps, amnimo, une filiale du groupe japonais, intégrera le cœur IP FPGA de Grazper dans sa passerelle LTE industrielle Edge Gateway, actuellement en cours de développement. Cela rendra possible des solutions pour des projets de ville intelligente et des applications de sécurité ciblant les aéroports et les chemins de fer.

Dernière modification le jeudi, 09 avril 2020 12:08
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Ko
Kilo-octets. Un octet est égal à 8 bits. Le bit est un élément binaire, qui peut prendre deux états (0 ou 1). Les termes de Kilo et Méga utilisés dans le système binaire ne doivent pas être confondus avec ceux utilisés dans le système décimal.
Dans le système décimal, 1 kilo est égal à 1000 et 1 méga est égal à 1000 kilos soit 1 million. Pour mieux fixer les idées sur la taille d’une mémoire, on a décidé de transposer dans l’univers binaire ces notions de kilo et méga (en mettant une majuscule, pour faire la différence). Le point de départ a été 1 Ko : le nombre binaire qui était le plus proche du kilo “décimal” était 1024 (2 puissance 10, donc 210).
Tout part de là. Par exemple, 64 Ko est égal à 64x1024 octets, soit 65536 octets (on s’éloigne du 64 kilos décimal), 128 Ko est égal à 131072octets (on est loin du 128 kilos décimal), etc. Un Mo représente 1024x1024 octets soit 1 048 576 octets. Un Go représente 1024x1024x1024 octets, soit 1073741834 octets. En résumé, les Kilos, Mégas, Giga (et même Téras) binaires sont, pour les deux premiers chiffres, du même ordre de grandeur que les kilos, mégas, gigas et téras décimaux.