Parker Hannifin connecte ses produits à l’IoT industriel

Rédigé par  jeudi, 15 juin 2017 17:40

Le fabricant américain lance Voice of the Machine, une plate-forme de produits et de services connectés à l’IoT, située au cœur de sa stratégie de transformation numérique des actifs industriels.

Le groupe américain Parker Hannifin, spécialiste des technologies de contrôle et de mouvement, vient de lever le voile sur Voice of the Machine, sa plate-forme de l’Internet des objets (IoT) destinée à créer un écosystème de produits et de services connectés, s'inscrivant dans un contexte de transformation numérique pour l'optimisation de la production et la mise en place d’une maintenance prédictive. Ce qu’explique de façon imagée Miguel Morales, directeur IoT chez Parker: « Au travers de la plate-forme Voice of the Machine, nos clients peuvent entendre ce que disent leurs actifs jusqu’au niveau des composants, permettant ainsi d’améliorer les performances de leurs applications ».

Présentée comme interopérable et évolutive, cette solution a été conçue pour répondre à certaines difficultés rencontrées par les clients dans leur transition numérique, comme par exemple l’incompatibilité entre des protocoles de communication de fournisseurs différents, la présence d’équipements d’ancienne génération ou l’incapacité de descendre au niveau d’un composant d’une machine.

Pour ce faire, Parker a adopté une approche center-led consistant à centraliser un ensemble de standards de l’IoT et de règles de bonne pratique, qui peuvent alors être appliqués aux produits des diverses entités du groupe dans une démarche de travail collaboratif. Côté architecture et développement d’applications, Voice of the Machine est basée sur les solutions logicielles de la société Exosite spécialisée dans les technologies de l’IoT, assurant la connexion de composants individuels qui utilisent des services numériques communs et facilitant d’autre part, leur intégration à des plates-formes de partenaires.

Dernière modification le jeudi, 15 juin 2017 17:40
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Analyseur de bruit de phase Analyseur de bruit de phase
    Pour caractériser les réseaux 5G, les aéronefs militaires et civiles, les communications satellites, etc., Microchip Technology propose désormais l’analyseur 53100A. Il permet de mesurer le bruit de phase, la gigue, les déviations Allen (ADEV), Allen modifiée, Hadamard (HDEV) et temporelle (TDEV).
    Lire la suite >
  • Thermistances NTC à bille Thermistances NTC à bille
    La nouvelle série ENTC de Variohm EuroSensor est une famille de thermistances NTC haute sensibilité, disponibles en encapsulation (revêtement) en verre (ENTC G1B) ou en époxy (ENTC EB). Elles sont destinées aux applications à tolérance stricte et/ou de contrôle précis de petits changements de température.
    Lire la suite >
  • Oscilloscopes numériques 70 à 200 MHz Oscilloscopes numériques 70 à 200 MHz
    Les oscilloscopes numériques d’entrée de gamme TBS2000B sont les successeurs de ceux de la série TBS2000 de Tektronix. Un modèle de bande passante de 200 MHz est désormais disponible, en plus des modèles 70 et 100 MHz.
    Lire la suite >
GPS

Ce sigle très répandu a deux sens :

  • Global positionning System. Système de navigation basé sur un ensemble de 24 satellites militaires dont l’accès est autorisé aux civils. Par recoupement des signaux RF émis par au moins quatre de ces satellites, un récepteur GPS terrestre calcule sa latitude, sa longitude et son altitude avec une précision allant de quelques mètres (applications militaires) à 100 mètres (applications civiles telles que la navigation automobile).
    Pour calculer la position, il faut une échelle de temps très précise. Le GPS délivre aussi un “temps GPS” qui a démarré le 6 janvier 1980.
  • Geometric Product Specification, spécification géométrique des produits. Un vaste ensemble de normes a été élaboré sur une nouvelle manière de présenter la cotation géométrique des produits, sans oublier les états de surface.