L’Industrie 4.0 aura bientôt sa norme de communication M2M

Rédigé par  vendredi, 13 juillet 2018 16:13

Annoncée pour la fin 2018, la future norme DIN SPEC 92222 élaborée par Assystem Technologies en collaboration avec d’autres acteurs de l’Industrie 4.0, devrait faciliter les communications dans le cloud entre les équipements industriels et les systèmes informatiques des entreprises.

Le groupe international d’ingénierie et de conseil Assystem Technologies, collabore avec plusieurs industriels et centres de recherche pour développer sous l’égide du DIN, l’institut allemand de normalisation, une nouvelle norme de communication Machine-to-Machine simplifiant le déploiement de l’Industrie 4.0. Le futur standard, référencé DIN SPEC 92222, vise à faciliter l’interopérabilité et les communications via le cloud entre les machines, les équipements de périphérie et les systèmes informatiques des entreprises.

Les partenaires d’Assystem Technologies sur ce projet, qui comptent Bitkom, Cedalo, DKE, Fraunhofer, GE, Hitachi, IBM, Kuka, Microsoft, Phoenix Contact, Robert Bosch, Schaeffler, Wittenstein ainsi que la fédération VDMA, se sont servis de cas concrets d’utilisation comme point de départ de leur réflexion. Les schémas retenus sont ensuite testés et validés auprès de PME avec le banc d’essai Cloud2Cloud de l’association Labs Network Industrie 4.0.

Assystem Technologies souligne par ailleurs la volonté de faire aboutir rapidement le projet par une approche agile et des groupes de travail restreints. Ainsi, le projet a été lancé en mars et la norme devrait être finalisée d’ici fin 2018.

Dernière modification le mardi, 17 juillet 2018 15:24
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

20/05/2019 - 20/05/2019
Café débat sur la métrologie
21/05/2019 - 23/05/2019
Preventica Paris
22/05/2019 - 23/05/2019
PEFTEC 2019
23/05/2019 - 23/05/2019
A3P Métrologie
05/06/2019 - 06/06/2019
Atmos’Fair
05/06/2019 - 05/06/2019
Journée technique du CFM
12/06/2019 - 13/06/2019
Expo Biogaz
17/06/2019 - 23/06/2019
Salon international de l'aéronautique et de l'espace
18/06/2019 - 18/06/2019
Energy Class Factory

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Powerlink

Ethernet Powerlink est un réseau Ethernet temps réel et déterministe, présentant un temps de cycle de 200 µs et une gigue meilleure que 1 µs. Ce réseau utilise des composants Ethernet tout à fait standards. Au niveau de la couche physique du modèle OSI, il utilise le mode CSMA/CD (accès multiple avec détection de collision). Normalement, ce mode ne permet pas de garantir le temps réel. En fait, c’est au-dessus, au niveau de la couche MAC (accès au réseau), que se fait la différence : Powerlink utilise la technique SCNM (Slot Communication Network Management), qui permet de gérer un accès séquentiel aux différents équipements connectés au réseau, rendant impossible un accès simultané de deux équipements, et évitant ainsi tout risque de collision.

Powerlink atteint ses performances temporelles optimales lorsqu’il est dans le mode "Protected Mode", dédié au temps réel "dur". Il existe un mode "Open Mode", pour lequel il est possible de mixer des données temps réel et des données qui ne le sont pas. Les données temps réel sont traitées de manière déterministe mais avec des temps de cycle de l’ordre de la milliseconde (au lieu de 200 µs).

Powerlink est au départ une initiative de la société autrichienne B&R. C’est aujourd’hui un standard ouvert géré par l’association EPSG. Cette association travaille en coopération avec l’association CANopen : au niveau de la couche application, Powerlink peut travailler avec les profils des capteurs/actionneurs de CANopen.