Le marché du edge computing s’envole avec 34% de croissance

Rédigé par  vendredi, 07 juin 2019 17:11

C’est le taux de croissance annuel prévu par Research and Markets pour ce marché mondial, dynamisé par le développement des technologies liées au déploiement de l’IoT.

Le cabinet d’analyse Research and Markets a publié une étude du marché mondial du edge computing, prévoyant que les revenus de 1,272 milliard de dollars générés en 2018 devraient atteindre 6,959 milliards de $ en 2024, suivant un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 34 %. Le facteur majeur à l’origine de cette croissance remarquable réside dans le développement de l’Internet des objets (IoT) et des algorithmes d’intelligence artificielle et de machine learning, dynamisant la demande en ordinateurs de périphérie, en solutions de stockage de données et en ressources réseaux.

L’expansion de l’IoT a ainsi déclenché des initiatives de la part des opérateurs télécoms responsables du déploiement de réseaux supportant l’implémentation de edge computing, avec notamment la mise en œuvre de la 5G. L’étude souligne cependant que l'edge computing rencontre les mêmes défis de sécurité que l'IoT.

L’industrie des services financiers devraient faire partie des principaux utilisateurs finaux avec le déploiement des applications bancaires et des solutions de paiement depuis un smartphone. Au niveau régional, la zone Asie-Pacifique, très diversifiée avec la Chine, l’Inde, l’Australie et le Japon, s’est montrée pionnière dans la pénétration des services dans le cloud. Le rapport y prévoit une évolution du cloud computing vers l’edge computing, suivant une meilleure acceptation par les entreprises et les gouvernements de cette région, pour le stockage et le traitement local des données.

En ce qui concerne les acteurs en présence, le marché est dominé par les fournisseurs de plates-formes cloud pour l’IoT, tels qu’Amazon, Microsoft ou Google. D’autre part, les acquisitions, partenariats et lancements de produits innovants constituent des stratégies clés pour les entreprises concurrentes qui développent les technologies et les services.

Dernière modification le vendredi, 07 juin 2019 17:11
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/05/2020 - 28/05/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
09/06/2020 - 11/06/2020
Sepem Industries Colmar
23/06/2020 - 26/06/2020
Global Industrie
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL
24/06/2020 - 25/06/2020
Analyse industrielle

Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Contrôleur avec IHM Contrôleur avec IHM
    
Le Power Panel C50 de B&R Automation (groupe ABB) est un contrôleur doté d'un écran tactile. Modules d'entrées/sorties (E/S), axes, et composants de sécurité s'y connectent directement.
    Lire la suite >
  • Balances étiqueteuses pour le comptage Balances étiqueteuses pour le comptage
    Les séries BCT et BKT introduites par Adam Equipment sont deux gammes de respectivement six et onze balances de table et au sol, associées à l’indicateur AE 504 ou AE 503, pour le comptage d’objets de toutes tailles.
    Lire la suite >
  • Contrôleur d’écart IO-Link Contrôleur d’écart IO-Link
    L’ISA3-L, qu’a introduit SMC, est un contrôleur d’écart permettant de mesurer les pressions d’entrée et de sortie, pour la détection de pièces, les informations étant fournies en tant que valeurs de process.
    Lire la suite >
CCD
Le capteur CCD (Charge-Coupled Device), ou capteur à transfert de charge, est au coeur des caméras de vision industrielles mais aussi des appareils photo numériques, des caméscopes et des scanners.
Le capteur CCD fait appel à la technologie des semi-conducteurs et se présente sous forme de rangée (capteurs linéaires) ou plus souvent de matrice (capteurs matriciels) de capteurs individuels microscopiques qui assureront chacun la génération d'un pixel. Chacun de ces capteurs élémentaires transforme la lumière qu'il reçoit en signaux électriques qui sont ensuite numérisés par un convertisseur analogique/numérique.