Panasonic étoffe encore sa gamme de PC ultra durcis

Rédigé par  jeudi, 27 avril 2017 16:29

Le PC hybride CF-33, dernier-né de la famille Toughbook du fabricant japonais, se veut à la fois performant, mobile et robuste pour une utilisation dans des environnements extérieurs difficiles.

Le groupe japonais Panasonic poursuit l’évolution de sa gamme de PC Toughbook en sortant le nouveau modèle hybride 2 en 1 CF-33, un ordinateur portable avec clavier détachable conçu pour allier performances, mobilité et haut niveau de durcissement, et destiné tout particulièrement aux services d’urgence, de police, de défense, ainsi qu’à la réparation sur site ou à la maintenance dans les secteurs de l’énergie.

Son caractère performant est assuré par le processeur Intel Core vPro de 7ème génération. L’écran tactile multitouch de 12 pouces affiche une définition QHD de 2 160 x 1 440 pixels et bénéficie d’une luminance élevée de 1 200 cd/m2.

Pour le côté mobilité, on notera que le CF-33 est aussi disponible en version tablette seule, qui offre en plus l’avantage d’une entière compatibilité avec les adaptateurs pour stations d’accueil véhicule du modèle précédent CF-31. La communication entre collaborateurs est facilitée par la présence d’une webcam et d’un appareil photo, auxquels s’ajoutent des options de connectivité 4G LTE et de GPS Ublox NEO-M8. D’autre part, la tablette peut également accueillir des interfaces supplémentaires pour lecteurs de codes à barres, d’empreintes digitales, de cartes à puces ou sans contact. Quant à l’aspect autonomie, il est pris en compte par la mise en place de doubles batteries, échangeables à chaud.

Enfin, Panasonic met l’accent sur le haut niveau de durcissement en dotant le CF-33 d’un boîtier à indice de protection IP65 et résistant aux chutes jusqu’à 1m20. L’écran tactile est utilisable avec des gants ou sous la pluie et un stylet Digitizer IP55 apporte une précision supplémentaire pour écrire et dessiner dans les environnements difficiles.

Dernière modification le jeudi, 27 avril 2017 16:29
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.