Stations de travail embarquées

Rédigé par  mardi, 27 juin 2017 09:47

Les ECS-9755/9771 GTX950 de Vecow sont des stations de travail embarquées dédiées à la vision industrielle et aux applications embarquées en temps réel.

# Processeur : Intel Xeon ou Core i7 (Skylake-H)
# Moteur graphique : Nvidia GeForce GTX 950
# Mémoire : 2 DDR4 2 133 MHz, jusqu'à 32 Go (ECC/non ECC)
# Interfaces graphiques : VGA, DVI-D, DVI-I, DisplayPort, HDMI
# Jusqu'à 6 écrans 4K ou 7 écrans HD indépendants
# Interfaces : 2 ou 6 ports 10 Gigabit Ethernet, 6 USB 3.0, 4 COM, 16 ou 32 entrées/sorties numériques isolés, 4 Mini PCI Express (PCIe)/mSATA
# Extensions : 4 emplacements pour carte SIM 3G/4G/LTE/Wi-Fi/GPRS/UMTS, 2 SSD 2,5 pouces, 3 SIM, 1 CFast
# Tension d'alimentation : 10 à 36 V (protection contre les surtensions de 80 V, contrôle de la puissance d'allumage)

Rep. : ADM21
www.adm21.fr

Dernière modification le lundi, 17 juillet 2017 11:13
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.