Réseaux

Réseaux jeudi, 19 avril 2018 11:50
Le commutateur FSD-1008HP de Planet est pourvu de la technologie d'alimentation via Ethernet (PoE), jusqu'à 120 watts au total.
Réseaux mercredi, 11 avril 2018 11:12
Les VC-231G et VC-234G de Planet sont des convertisseurs Gigabit Ethernet vers VDSL2. La technologie VDSL2 offre des transmissions de données rapides sur des lignes téléphoniques en cuivre.
Réseaux jeudi, 05 avril 2018 10:42
La start-up toulousaine a développé myTrailer-by-ffly4u, un service de suivi des remorques mettant en œuvre des objets connectés.
Réseaux jeudi, 05 avril 2018 10:26
Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
Réseaux mardi, 03 avril 2018 11:47
Lumberg Automation (groupe Belden) propose désormais le LioN-P DCU1, qui combine les bénéfices d'un module d'entrées/sorties à ceux d'un automate programmable.
Réseaux mardi, 27 mars 2018 12:22
Le point d'accès Wi-Fi AWK-1137C développé par Moxa s'adresse aux fabricants de machines, pour implémenter une connexion sans fil.
Réseaux vendredi, 16 mars 2018 15:25
Le commutateur de niveau 2+ WGS-5225-8P2SV, introduit par Planet, est conçu pour les environnements étroits, comme les boîtiers électriques.
Réseaux vendredi, 09 mars 2018 14:47
L’état des lieux 2018 du marché des réseaux industriels publié par HMS fait apparaître que l’Ethernet industriel a désormais dépassé les bus de terrain en termes de nouveaux nœuds installés dans le secteur de l’automatisation.
Réseaux jeudi, 01 mars 2018 10:39
Moxa a lancé deux nouvelles passerelles de protocole, les modèles MGate 5103 et MGate 5111, pour assurer la communication entre systèmes Modbus et Profinet/Profibus.
Réseaux jeudi, 15 février 2018 09:52
Digi International a amélioré sa gamme de routeurs Digi TransPort, en donnant accès aux réseaux 4G. Le modèle Digi TransPort WR31, lui, est conçu pour les applications industrielles.
Réseaux jeudi, 01 février 2018 09:53
GOAL (Generic Open Abstraction Layer) est un logiciel conçu par Port. Il intègre la communication en temps réel aux applications industrielles et assure des fonctions de gestion du réseau.
Réseaux jeudi, 25 janvier 2018 14:01
Ce partenariat porte sur la fourniture d’une offre de surveillance et de contrôle complète pour la gestion des actifs à distance.
Réseaux jeudi, 25 janvier 2018 13:26
La série de passerelles FlexCON VoIP de FlexDSL permet la transmission de voix et de données séries sur les réseaux paquets.
Réseaux jeudi, 18 janvier 2018 12:37
Pour faciliter la mise en œuvre des applications de type Industrie 4.0, la CLPA annonce la disponibilité de la spécification du compagnon OPC UA pour la nouvelle technologie « CSP+ for Machine ».
Réseaux jeudi, 18 janvier 2018 12:29
Le routeur Ruggedcom RX1400 de Siemens est une solution Plug & Play permettant de lire les données d'équipements via OPC UA ou une liaison S7. Cette solution permet la connexion directe au service cloud MindSphere.
Réseaux vendredi, 12 janvier 2018 12:02
Estimée à plus de 6 % pour les quatre ans à venir, la croissance de ce marché mondial est portée par les évolutions des technologies sans fil nécessaires au développement de l’Industrie 4.0.
Réseaux vendredi, 22 décembre 2017 11:21
Le fabricant allemand lance sa première gamme de commutateurs Ethernet en s’appuyant sur son expérience en solutions de câblage industriel.
Réseaux mercredi, 06 décembre 2017 11:05
L’OPC Foundation vient de publier des recommandations pour la configuration et le fonctionnement sécurisés de l’OPC Unified Architecture.
Réseaux mercredi, 06 décembre 2017 10:33
Vecow a sorti un nouveau système de commutation LAN embarqué, le ECS-9160. Il s'adresse aux applications de surveillance intelligente, notamment dans les véhicules ou la gestion d’énergie.
Réseaux jeudi, 23 novembre 2017 14:25
L’objectif de ce partenariat est de développer un répéteur pouvant être associé à tous types de capteurs.
Réseaux mardi, 07 novembre 2017 19:27
Le commutateur Allen Bradley Stratix 2500, qu'a introduit de Rockwell Automation, est conçu comme une solution économique intermédiaire entre commutateur administré et non administré. Il a pour but d'améliorer la robustesse des réseaux industriels.
Réseaux jeudi, 02 novembre 2017 11:28
Eurotech propose désormais le ReliaCELL, un adaptateur cellulaire durci USB destiné aux applications d'Internet des objets industriels (IIoT). Ce modem supporte les vitesses de transmission du standard LTE Catégorie 4.
Réseaux jeudi, 02 novembre 2017 11:26
Conta-Clip a lancé le module d'entrées/sorties GSM-PRO2 dédié à la commande et à la maintenance à distance d'applications décentralisées. Ce module de communication utilise les réseaux sans fil 2G et 3G.

logo_80ans

24/04/2018 - 27/04/2018
Control
16/05/2018 - 18/05/2018
CEM 2018
16/05/2018 - 16/05/2018
Journée technique du CFM
29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
6 sigma
Six Sigma (6s) est un ensemble de stratégies, méthodes, outils de calculs statistiques, etc. qui permettent d’améliorer un processus, qu’il s’agisse d’un processus de conception, d’un processus de production, d’un processus commercial, etc. Une démarche Six Sigma peut être appliquée aux processus les plus élémentaires, comme par exemple le processus d’insertion de la notice à l’intérieur de l’emballage d’un médicament. Le but d’un projet Six Sigma est d’éliminer les causes de défauts. Pour le mettre en place, il est donc judicieux de commencer par les processus qui génèrent le plus de problèmes.
L’origine de la méthode Six Sigma remonte à 1985 : à cette époque, Motorola Semiconductors avait avancé l’argument qu’elle visait un objectif de Six Sigma pour la fabrication de composants électroniques. Sigma désigne l’écart type d’un processus (voir définition de écart type). Dans toute production, on se fixe des limites de tolérance haute et basse. Un processus 'un sigma' (1s), ça signifie que 68,26 % des pièces produites se trouvent à l’intérieur des limites de tolérance. Pour un processus 'deux sigma' (2s), ce pourcentage monte à 95,46 %. Et ainsi de suite. Un processus Six Sigma (6s) signifie que 99,999998 % des pièces produites sont à l’intérieur des limites de tolérance, c’est-à-dire qu’il y a moins d’une pièce défectueuse sur 50 millions. Du moins en théorie. En fait, en pratique, le taux de défaut retenu pour un processus Six Sigma est de 3,4 ppm (3,4 pièces défectueuses sur un million). Ce chiffre ne doit rien au hasard. On part du principe que le process Six Sigma n’est pas forcément centré par rapport aux limites de tolérances. On s’autorise un écart de ±1,5s par rapport au centre et les calculs permettent alors d’arriver à un taux de 3,4 ppm.
Cela dit, la plupart des processus actuels relèvent plutôt du 3s, voire 3,5s. Mais c’est parfois beaucoup plus : pour ses moteurs d’avions, General Electric parle d’un objectif de 20s !