Passerelles Powerlink

Rédigé par  mercredi, 22 août 2018 14:42

HMS intègre désormais Powerlink à ses passerelles Anybus X-gateway. Cela permet de connecter des systèmes utilisant ce standard à n'importe quel bus de terrain ou autre réseau Ethernet industriel.

# 2 ports Ethernet
# 1 commutateur intégré
# 17 réseaux pris en charge : Profinet, EtherNet/IP, EtherCAT, Modbus RTU ou TCP, CC-Link ou CC-Link IE Field, Profibus, DeviceNet, CANopen...
# Échanges bidirectionnels entre équipements
# Interface USB pour faciliter la configuration
# Aucune programmation nécessaire

HMS
www.hms-networks.com

Dernière modification le mercredi, 22 août 2018 14:42
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)