Cybersécurité : Sentryo lève 10 millions d’euros

Rédigé par  mardi, 11 décembre 2018 17:53

Ce tour de table doit permettre à la jeune pousse villeurbannaise d’accélérer son développement à l’international.

La jeune pousse villeurbannaise Sentryo, spécialisée dans la cybersécurité pour l’Internet industriel, vient de réaliser un nouveau tour de table d’un montant de 10 millions d’euros, auprès de Sopra Steria, de BNP Paribas Développement, d’Omnes Capital et d’Alliance Entreprendre. Ils rejoignent ainsi les investisseurs historiques, à savoir Breed Reply, ACE Management et Kreaxi.

« Les entreprises sont confrontées à un défi considérable lorsqu’elles doivent étendre les bonnes pratiques en matière de cybersécurité à leurs infrastructures industrielles. Non seulement, les solutions des systèmes informatiques sont inadaptées aux spécificités des systèmes de contrôle industriels, mais nous avons également besoin de solutions qui puissent être utilisées par les métiers dans le cadre des processus de surveillance et de maintenance des procédés industriels », explique Arnaud Cailleau, vice-président en charge de la cybersécurité de Sopra Steria.

Fondée en 2014 par Thierry Rouquet et Laurent Hausermann, Sentryo développe des solutions pour aider les entreprises à maintenir la sécurité de leurs opérations industrielles et, ainsi, à se prémunir contre les attaques en ligne. Pour commercialiser ses logiciels, le français a noué des accords de distribution, notamment avec Schneider Electric, Vinci Technologies et Assystem. Ce tour de table doit permettre à Sentryo d’accélérer son développement à l’international. La société souhaite principalement s’étendre en Europe et en Amérique du Nord.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)