Trois nouveaux actionnaires chez Procentec

Rédigé par  jeudi, 23 mai 2019 11:29
Pieter Barendrecht, nouveau CEO de Procentec. Pieter Barendrecht, nouveau CEO de Procentec.

Pieter Barendrecht, qui devient CEO, Matthew Dulcey et Raoul Heesters rejoignent le conseil d’administration, pour orienter l'avenir du néerlandais.

Le néerlandais Procentec, spécialisé dans les produits et les services liés aux bus de terrain et distribué en France par Agilicom, vient d'annoncer l'arrivée de trois nouveaux actionnaires/partenaires au sein de conseil d’administration. Il s’agit de Pieter Barendrecht, de Matthew Dulcey et de Raoul Heesters, qui travaillent en étroite collaboration pour orienter l'avenir de la société.

Les fondateurs d'origine restent évidemment actionnaires, mais ils n'occuperont plus aucun rôle opérationnel au sein de la société et assureront la transition au sein du conseil d’administration le temps des procédures légales actuelles.

En plus de devenir associé, Pieter Barendrecht (voir photographie) assumera la fonction de CEO. Au cours des quatre dernières années, il a connu la forte croissance de l'entreprise en tant que directeur général.

Matthew Dulcey, lui, continuera d'assumer le rôle de CCO. Dans le cadre de ses fonctions, il continuera de diriger le service de R&D, tout en se concentrant sur l'évolution constante du paysage de l'automatisation industrielle. Enfin, Raoul Heesters restera le COO de Procentec, poste qu’il occupe depuis janvier 2017.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
API

Ce sigle a deux sens, l’un qui s’applique à l’univers des automatismes, l’autre à l’univers de l’informatique.

  • Automate Programmable Industriel. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran (du moins pour les API classiques). Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordés les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux conçus pour les automaticiens (décrits dans la norme IEC 1131.3).
    On le voit, cela n’a pas grand-chose à voir avec un automate au sens commun du terme. Une autre définition avait été proposée par des professionnels (“Contrôleur logique programmable”) mais elle n’a pas eu de succès.
    Le correspondant anglais de API est PLC (Programmable Logic Controller). 
  • Application Programming Interface, interface de programmation d’applications. A l’origine, une API (ou un jeu d’API) est une couche logicielle au travers de laquelle une application peut accéder de façon standardisée aux ressources d’un système, sans qu’elle en connaisse les détails internes. Elle est donc utilisée par les développeurs d’applications et implantée sous une forme concrète sous la forme d’appels système, de fonctions C ou, sous Windows, de DLL (Dynamic Link Libraries). Mais aujourd’hui, le concept d’API s’est généralisé à tout type d’interface logicielle plus ou moins standard : API de système d’exploitation, API pour couches d’accès au réseau, API entre deux entités logicielles distantes, etc. (Définition Electronique International Hebdo)