L’EtherCAT G intègre la spécification EtherCAT

Rédigé par  jeudi, 31 octobre 2019 16:02
L’EtherCAT G intègre la spécification EtherCAT Beckhoff Automation

La spécification EtherCAT G permet notamment d'intégrer des applications particulièrement gourmandes en données.

Le comité technique de l’EtherCAT Technology Group (ETG) a accepté l’EtherCAT G en tant que complément à la spécification EtherCAT. À l'avenir, EtherCAT G, qui a été introduit par Beckhoff Automation en 2018 en tant qu'extension de la norme et qui étend les versions 1 et 10 Gbit/s de la spécification, sera désormais soutenu et promu par l'ETG.

« En plus d’être le bus de terrain Ethernet industriel le plus rapide, l’EtherCAT G permet également d'intégrer des applications particulièrement gourmandes en données, telles que la vision industrielle et les applications de mouvement complexes allant au-delà du contrôle d’entraînement classique. Cela étend la gamme d'applications de la technologie EtherCAT et la rend encore plus viable pour l'avenir », affirme Guido Beckmann, président du comité technique de l’ETG.

L’élément central d’EtherCAT G est l’utilisation des contrôleurs de branche (Branch Controllers) EtherCAT, qui remplissent deux fonctions principales : d’une part, ils agissent comme une sorte de nœud pour l’intégration de segments provenant d’appareils à 100 Mbit/s ; d'autre part, ils permettent le traitement en parallèle des segments EtherCAT connectés.

Cela réduit significativement le délai de propagation, ce qui augmente les performances du système de nombreuses fois au-delà des niveaux précédents. Par ailleurs, l'intégration d'EtherCAT G est simple, l'extension étant entièrement compatible avec la norme Ethernet IEEE 802.3, et aucune adaptation logicielle dans les contrôleurs n'est requise pour le mode standard.

En tant qu'extension du standard EtherCAT, les appareils existants conçus pour les débits de 100 Mbit/s peuvent être intégrés de manière transparente dans un système EtherCAT G, et les appareils EtherCAT G dans un système EtherCAT 100 Mbit/s se comportent comme des appareils EtherCAT classiques (voir photographie).

Dernière modification le jeudi, 31 octobre 2019 16:03
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Transmetteur de point de rosée Transmetteur de point de rosée
    Le transmetteur de point de rosée SF82, développé par Michell Instruments (groupe Process Sensing Technologies) affiche un temps de réponse de 6 s (de -60 à -20 °C) ou 40 s (de -20 à -60 °C), alors que les modèles Easidew sont limités à 5 min.
    Lire la suite >
  • Imageurs thermiques pour fours Imageurs thermiques pour fours
    Ametek Land a introduit les caméras boroscopes d’imagerie infrarouge radiométrique à longueur d’onde courte NIR-Borescope-2K et NIR-Borescope-640.
    Lire la suite >
  • Capteur d’humidité relative Capteur d’humidité relative
    Le capteur P14 4051 Rapid Thermo d’IST fournit une solution personnalisée pour les applications météorologiques et soumises à des conditions environnementales élevées (températures extrêmement basses, exposition à la condensation).
    Lire la suite >
LSE
Limite Supérieure d’Explosivité. La LSE d’un gaz ou d’une vapeur est la concentration minimale en volume dans l’air au-dessous de laquelle il peut être enflammé ou, si l'on préfère, la concentration volumique de gaz au-dessus de laquelle il n'y a pas assez d'oxygène pour assurer la propagation de la combustion dans le mélange en phase gazeuse. De la même manière, on définit la LIE, limite inférieure d'explosivité.