Le Gimélec et la Fondation OPC ont lancé l’« OPC France »

Rédigé par  vendredi, 22 novembre 2019 15:04

Ce nouveau groupe de travail a pour mission de rendre la technologique normalisée OPC UA référente de l’interopérabilité dans le cadre de l’industrie du futur.

Environ une centaine de personnes sont venues participer à l’OPC Day France, organisée le 15 novembre dernier dans les locaux de la Fieec par le Gimélec et la Fondation OPC. Ce fut l’occasion pour les participants de (re)découvrir le travail de la Fondation OPC, le standard de communication qu’est l’OPC UA et les dernières évolutions, au travers de différentes présentations techniques et d’une mini-exposition d’acteurs.

En plus d’accueillir L’Oréal en tant que 700e membre, le Gimélec et la Fondation OPC ont profité de l’événement pour lancer le groupe de travail « OPC France », qui réunira des experts ayant pour mission, d’ici trois ans, de rendre la technologique normalisée OPC UA référente de l’interopérabilité dans le cadre de l’industrie du futur. Les différents membres de ce groupe doivent élaborer ensemble un premier modèle de données métier (Companion Specification), en coordination avec l’Alliance Industrie du futur.

« La forte adoption de la technologie OPC UA en France justifie la mise en place d'une coordination locale avec les différents acteurs. La création d'un groupe de travail dédié au sein du Gimélec permettra d'accélérer encore cette dynamique », affirme Stefan Hoppe, président et directeur exécutif de la Fondation OPC.

« Avec ce groupe, nous allons vraiment pouvoir déployer, ensemble, la technologie en France et œuvrer pour la sécurité des flux de données et la parfaite interopérabilité entre les différents équipements industriels. L’enjeu est de taille au vue de l’importance croissance des données dans le cycle de valeur », poursuit Patrick Lamboley (Schneider Electric), coordinateur du groupe de travail OPC France.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Antenne goniométrique pour localisation Antenne goniométrique pour localisation
    Narda Safety Test Solutions (STS ; groupe L3Harris Technologies) a présenté son antenne goniométrique automatique ADFA 2 (Automatic Direction Finding Antenna). Avec une gamme de fréquence étendue, elle permet, associée au récepteur temps réel SignalShark, de localiser de manière précise et sûre des signaux RF.
    Lire la suite >
  • Détecteurs de niveau à lames vibrantes Détecteurs de niveau à lames vibrantes
    La nouvelle génération des détecteurs à lames vibrantes Liquiphant FTL51B d’Endress+Hauser communique désormais en Bluetooth, avec l'application propriétaire SmartBlue (Android et iOS).
    Lire la suite >
  • Transmetteur de point de rosée Transmetteur de point de rosée
    Le transmetteur de point de rosée SF82, développé par Michell Instruments (groupe Process Sensing Technologies) affiche un temps de réponse de 6 s (de -60 à -20 °C) ou 40 s (de -20 à -60 °C), alors que les modèles Easidew sont limités à 5 min.
    Lire la suite >
Benchtop
Un instrument Benchtop, c’est un modèle de table, par opposition aux modèles pour montage en rack et aux modèles portables.