Une technologie pour les Massive IoT a vu le jour

Rédigé par  lundi, 09 mars 2020 17:35

La Mioty Alliance veut créer un écosystème pour standardiser un protocole répondant aux limites des solutions LPWAN courantes.

Lors de l’édition 2020 du salon Embedded World, qui s’est déroulée du 25 au 27 février dernier à Nuremberg (Allemagne), la Mioty Alliance a dévoilé la technologie logicielle Mioty. Il s’agit du seul protocole Massive IoT conforme à l'ETSI à répondre aux limites des solutions LPWAN courantes.

La Mioty repose sur une technologie de fractionnement de télégramme (Telegram Splitting) unique et brevetée, indépendante du matériel, ce qui assure une avancée majeure en termes d’évolutivité, de fiabilité, de mobilité, d'efficacité énergétique (consommation de 17,8 µWh par message) et de flexibilité.

Les marchés visés sont les secteurs verticaux tels que l'IoT industriel (IIoT) ou les villes intelligentes, là où l’on recherche des transferts de données sur une distance de 15 km et une collecte de données à partir d'appareils mobiles à une vitesse de 120 km/h.

« Transfert de données fiable, réseaux à faible puissance et à longue portée sont essentiels pour créer des applications IIoT à grande échelle. La norme Mioty fournit les composants et les performances nécessaires pour garantir sa position en tant qu'option de connectivité de premier plan pour les communications mondiales fonctionnant à des fréquences inférieures 1 GHz, actuelles et à venir », explique Mattias Lange, directeur général de la connectivité chez Texas Instruments.

La Mioty Alliance (https://mioty-alliance.com) a été créée par Texas Instruments, Fraunhofer Institute for Integrated Circuits (IIS), Diehl Metering, Diehl Connectivity Solutions, ifm electronic, Ragsol, Stackforce et Wika, afin de créer un écosystème pour les fabricants et les sociétés de services et de créer un standard mondial pour les applications Massive IoT.

Dernière modification le vendredi, 13 mars 2020 13:29
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/05/2020 - 28/05/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
09/06/2020 - 11/06/2020
Sepem Industries Colmar
23/06/2020 - 26/06/2020
Global Industrie
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL
24/06/2020 - 25/06/2020
Analyse industrielle

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Plateforme de collecte de données géospatiales Plateforme de collecte de données géospatiales
    
La plateforme DJI Terra, conçue par DJI, accélère le traitement et améliore la précision des données issues de relevés effectués par des drones.
    Lire la suite >
  • Analyseur d’oxygène Analyseur d’oxygène
    Après les analyseurs de gaz Pulsar (NDIR multigaz), Solar (FID), Quasar (chimiluminescence), Signal Group a complété sa série IV avec le modèle Aurora. Cet analyseur de dioxygène (O2) à cellule paramagnétique se distingue par sa simplicité d’utilisation, sur site ou depuis un bureau, grâce à un logiciel d’accès à distance et de contrôle sur Internet.
    Lire la suite >
  • Transmetteur de température et d’humidité Atex Transmetteur de température et d’humidité Atex
    L’EE100Ex d’E+E Elektronik est un nouveau transmetteur de température et d’humidité relative (HR) à sécurité intrinsèque. Doté des agréments Atex et IECEx Zone 1, il peut être mis en œuvre dans des atmosphères explosibles.
    Lire la suite >
EPSG
L’EPSG (Ethernet Powerlink Standardization Group) est une organisation indépendante fondée en
2003 par des sociétés du domaine des automatismes industriels et du contrôle d’axes. Elle a pour but d’assurer le développement et la diffusion de Powerlink, standard lancé en 2001. Ce système de communication Ethernet temps réel est un protocole étendant la norme Ethernet IEEE 802.3 et assurant des transferts de données temps réel avec des temps de cycle de 200 μs. L’EPSG coopère avec d’autres organisations indépendantes comme le CAN in automation (CiA) et l’IEC (International Electrical Commission).