La qualité de l’air s’est améliorée entre 2000 et 2010

Rédigé par  mardi, 19 septembre 2017 22:12
De gauche à droite : Frédéric Bouvier, directeur d’Airparif, et Eva Leoz-Garziandia, directrice exécutive du LCSQA. De gauche à droite : Frédéric Bouvier, directeur d’Airparif, et Eva Leoz-Garziandia, directrice exécutive du LCSQA. Cédric Lardière

Dans son étude, le LCQSA confirme l’amélioration progressive de la qualité de l’air en France comme une conséquence des stratégies et des plans d’action.

A l’occasion de la 3e Journée nationale de la qualité de l’air, le 20 septembre, le Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA), qui est un Groupement d’intérêt scientifique entre l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) et l'Ecole nationale supérieure Mines-Telecom (IMT) Lille Douai, présente les derniers résultats disponibles du rapport Analyses de tendances en matière de qualité de l’air.

Cette étude confirme l’amélioration progressive de la qualité de l’air en France comme une conséquence des stratégies et des plans d’action destinés à la réduction des émissions issues des différents secteurs d’activité et qui sont mis en œuvre depuis des années. Ce signal positif concerne la plupart des polluants réglementés présents dans l’air ambiant sous forme gazeuse et particulaire et dans les retombées atmosphériques.

« Ainsi, sur la période 2000-2010, les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) dans l’air ambiant ont baissé de 17,3 % et celles de particules PM10, de 15,1 %. Les pics d’ozone (O3), eux, ont été réduits de 3,8 %, même si une tendance est plus compliquée à définir de par la variabilité des conditions météorologiques d’une année à l’autre, par exemple », explique Eva Leoz-Garziandia (voir photographie), directrice exécutive du LCSQA.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Microscope électronique à transmission et à balayage Microscope électronique à transmission et à balayage
    Le Talos F200i introduit par Thermo Scientific est un microscope électronique à transmission et à balayage (S/TEM) 20-200 kV, qui peut être personnalisé pour répondre aux exigences analytiques et d’imagerie en caractéristique des matériaux de laboratoire.
    Lire la suite >
  • Système numérique de contrôle-commande Système numérique de contrôle-commande
    P { margin-bottom: 0.21cm; } La nouvelle version de PlantPAx, le système numérique de contrôle-commande (SNCC) de Rockwell Automation, intègre des fonctions intelligentes liées à la sécurité et à la productivité des opérations.
    Lire la suite >
  • Commutateurs administrables Commutateurs administrables
    Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
    Lire la suite >
Positionneur
Un positionneur est un sous-ensemble d’une vanne de régulation, qui sert à assurer le positionnement du clapet d’ouverture/fermeture. Il s’agit d’un régulateur de position qui reçoit une consigne de débit envoyée par le régulateur du process ou de l’automate, la compare à la position réelle de l’obturateur de la vanne, et génère un signal pour piloter le moteur (il s’agit en général d’un servomoteur pneumatique, parfois d’un moteur élecrique) qui va positionner l’obturateur afin que le débit de la vanne corresponde à la valeur du débit demandée par le régulateur de process ou l’automate.