Budapest va accueillir la 13e édition du congrès CEM

Rédigé par  vendredi, 04 mai 2018 15:49

La communauté des acteurs dans le domaine de la surveillance des émissions se réunira cette année en Hongrie, pour s’informer et échanger sur les dernières réglementations et les défis à venir.

Après le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, la France, l’Italie, la Turquie, la République tchèque et le Portugal, la 13e édition de la Conference & Exhibition Emissions Monitoring (CEM) se déroulera du 16 au 18 mai prochain en Hongrie, à Budapest plus précisément. L'organisateur ILM Exhibitions enregistre la participation de 65 exposants et attend la venue d’environ 400 congressistes et visiteurs sur les trois journées.

Le congrès CEM accueillera principalement les industriels, tels que les directeurs d'usine et les opérateurs de process dans les centrales électriques, les cimenteries, les domaines allant de l'énergie aux déchets, des agences environnementales, etc. « En fait, toutes les entreprises qui doivent surveiller les niveaux de pollution dans les émissions atmosphériques de leurs usines », précise ILM Exhibitions.

Les conférenciers viennent ainsi s’informer et échanger sur des thèmes aussi variés que la réglementation des émissions (les normes et les standards sur la qualité des mesures) et les défis futurs en matière de surveillance (performance des mesures des émissions, incertitude de mesure, mesure de poussière à de faibles concentrations, espèces gazeuses à faibles concentrations, mercure et métaux à l’état de traces,etc.). 

Dernière modification le vendredi, 04 mai 2018 15:53
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Freeware
Freeware est la contraction de “free software” et signifie “logiciel libre de droit”, c’est-à-dire gratuit. Les logiciels libres ne sont en général pas proposés avec le code source et ils ne peuvent donc pas être modifiés.
Il ne faut pas confondre freeware et “open source” (ici, le code source est accessible à tous).