Budapest va accueillir la 13e édition du congrès CEM

Rédigé par  vendredi, 04 mai 2018 15:49

La communauté des acteurs dans le domaine de la surveillance des émissions se réunira cette année en Hongrie, pour s’informer et échanger sur les dernières réglementations et les défis à venir.

Après le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, la France, l’Italie, la Turquie, la République tchèque et le Portugal, la 13e édition de la Conference & Exhibition Emissions Monitoring (CEM) se déroulera du 16 au 18 mai prochain en Hongrie, à Budapest plus précisément. L'organisateur ILM Exhibitions enregistre la participation de 65 exposants et attend la venue d’environ 400 congressistes et visiteurs sur les trois journées.

Le congrès CEM accueillera principalement les industriels, tels que les directeurs d'usine et les opérateurs de process dans les centrales électriques, les cimenteries, les domaines allant de l'énergie aux déchets, des agences environnementales, etc. « En fait, toutes les entreprises qui doivent surveiller les niveaux de pollution dans les émissions atmosphériques de leurs usines », précise ILM Exhibitions.

Les conférenciers viennent ainsi s’informer et échanger sur des thèmes aussi variés que la réglementation des émissions (les normes et les standards sur la qualité des mesures) et les défis futurs en matière de surveillance (performance des mesures des émissions, incertitude de mesure, mesure de poussière à de faibles concentrations, espèces gazeuses à faibles concentrations, mercure et métaux à l’état de traces,etc.). 

Dernière modification le vendredi, 04 mai 2018 15:53
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)