Le LCSQA publie des résultats sur l’évaluation de micro-capteurs

Rédigé par  jeudi, 22 novembre 2018 14:09

L’Ineris et l’IMT Lille Douai viennent de publier les premiers résultats d’une évaluation sur le terrain de micro-capteurs installés en site fixe, pour la surveillance de la qualité de l’air.

L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) et l’Institut Mines Télécom Lille Douai (IMT Lille Douai), en tant que membres du Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA), viennent de publier, pour la première fois, les résultats d’une évaluation sur le terrain, et conduite à l’échelle nationale, de micro-capteurs de gaz et de particules installés en site fixe, pour la surveillance de la qualité de l’air (Directive EU 2008/50/CE).

Rappelons qu’aucun cadre normatif national ou européen ne permet de comparer les performances de ces différents appareils, pourtant déjà disponibles dans le commerce, aux appareils de mesures de référence. Réalisé de début janvier à mi-février 2018, cet essai s’est traduit par la mise en place, en conditions réelles sur un site urbain, de 44 dispositifs différents, afin d’évaluer leur aptitude à suivre les principaux polluants d’intérêt pour l’air ambiant (NO2, O3, PM2,5 et PM10).

Les données, représentant un volume de plus de 70 millions de données 1-minute, ont été exploitées par l’Ineris par comparaison aux mesures des instruments de référence, via des méthodes élaborées spécifiquement. Outre les performances métrologiques des instruments, une attention particulière a été portée à d’autres paramètres, tels que la simplicité de mise en œuvre, l’autonomie, la portabilité, la fiabilité de communication (GSM, Wi-Fi, Bluetooth, filaire, etc.), la convivialité des applications de récupération des données.

Un premier rapport présente la méthodologie mise en œuvre, ainsi qu’une vision de synthèse des résultats pour le NO2, le O3 et les PM2,5. Un second rapport plus détaillé complétera ces travaux, incluant en complément les PM10 et reprenant l’intégralité des fiches individuelles d’évaluation produites (radars d’évaluation réalisés pour chaque système et chaque polluant, graphiques de corrélation, avantages et inconvénients à retenir pour chaque couple système/polluant).

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Thermistances NTC à bille Thermistances NTC à bille
    La nouvelle série ENTC de Variohm EuroSensor est une famille de thermistances NTC haute sensibilité, disponibles en encapsulation (revêtement) en verre (ENTC G1B) ou en époxy (ENTC EB). Elles sont destinées aux applications à tolérance stricte et/ou de contrôle précis de petits changements de température.
    Lire la suite >
  • Alimentations DC modulaires et de table Alimentations DC modulaires et de table
    Farnell (an Avnet company) distribue désormais les alimentations DC programmables de Sorensen (groupe Ametek), étoffant son portefeuille pour le test et la mesure.
    Lire la suite >
  • Capteur de pression OEM Capteur de pression OEM
    Le modèle MH-4 introduit par Wika est un capteur de pression pour les machines mobiles et destiné à un large éventail d’applications en conditions d’utilisation extrêmes.
    Lire la suite >
Procédés ou process de fabrication

Il en existe de plusieurs types :

  • continus : Exemples : chimie, ciment, acier, papier. Il s’agit de process qui permettent d’obtenir un produit par mélange de divers ingrédients (avec traitements chimiques, thermiques, etc.).
  • discontinus, manufacturiers ou discrets : Exemples : industries automobile, électroniques et mécaniques. Il s’agit de process qui permettent d’obtenir un produit par assemblage d’éléments.
  • mixtes : Exemple : pharmacie, agroalimentaire, etc. Process comportant à la fois des process de type continu et des process de type discontinu.
  • batch (voir batch)


Les machines et équipements sont à part. En interne, ils peuvent mettre en œuvre des procédés de type batch (une machine de dosage, par exemple) ou manufacturiers (une machines à emballer, par exemple)