Nouvelle vice-présidente du CA de l’Ineris

Rédigé par  jeudi, 13 décembre 2018 12:01
Manoëlle Martin, nouvelle vice-présidente du conseil d’administration de l’Ineris. Manoëlle Martin, nouvelle vice-présidente du conseil d’administration de l’Ineris.

La nomination de Manoëlle Martin confirme l’un ancrage fort dans la Région Hauts-de-France de l’institut national de l’environnement industriel et des risques.

Par décret officiel du 27 novembre 2018, Manoëlle Martin (voir photographie) a été nommée vice-présidente du conseil d’administration de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Elle est vice-présidente de la Région Hauts-de-France, en charge des lycées et de l’orientation des jeunes, et adjointe au maire de Gouvieux (Oise).

Après des études de commerce, Manoëlle Martin commence sa carrière comme contrôleur de gestion, avant de devenir la collaboratrice parlementaire d'Éric Woerth, député de l’Oise. Elle est ensuite élue en mars 2001 conseillère municipale de Nanteuil-le-Haudouin (Oise). En 2008, elle est nommée adjointe au maire de Gouvieux, en charge des finances. Elle est réélue au Conseil municipal en 2014.

Cette nomination renforce l’ancrage de l’Ineris, établissement public national dont le siège social se trouve dans l’Oise, à Verneuil-en-Halatte plus précisément. Rappelons que l’Ineris est notamment partenaire du réseau des universités et grandes écoles au cœur de la démarche de troisième révolution industrielle engagée par la Région.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
MDA
Manufacturing Defect Analyser, analyseur de défauts de fabrication. Les testeurs MDA sont destinés au test des cartes électroniques et il s’agit en fait de testeurs in-situ (voir définition à ce terme) simplifiés. Seuls les courts-circuits, les circuits ouverts et les composants passifs sont vérifiés.