Imprimer cette page

Honeywell acquiert Rebellion Photonics

Rédigé par  vendredi, 20 décembre 2019 10:51
Honeywell acquiert Rebellion Photonics Rebellion Photonics

L’américain renforce son activité Safety and Productivity Solutions (SPS) avec les solutions de surveillance des gaz visuelles de son compatriote.

Le conglomérat américain Honeywell vient de racheter son compatriote Rebellion Photonics, pour un montant non dévoilé. La société basée à Houston (Texas) est spécialisée dans les solutions de surveillance des gaz pour les industries du pétrole et du gaz, de la pétrochimie et de l'énergie.

Créée en 2009, la société texane a développé la seule plate-forme logicielle de surveillance en temps réel du marché, qui identifie et quantifie visuellement les rejets de gaz pour détecter et analyser rapidement les fuites et, ainsi, réduire les émissions, assurer la sécurité des travailleurs et optimiser les performances opérationnelles.

L’offre de Rebellion Photonics s’articule autour d’un système d'imagerie de nuage de gaz breveté, qui intègre des caméras et une technologie d'imagerie hyperspectrale – la plate-forme est basée sur un algorithme d’apprentissage automatique (machine learning) – pour localiser la source d’une fuite et mesurer le volume et la concentration de gaz, ainsi que de solutions de détection d'incendie et de surveillance en temps réel de la sécurité des usines et des installations.

« Cette acquisition complète notre portefeuille de technologies de procédés, de solutions d’automatisation et de détection de gaz et accélère notre transformation en une société de logiciels industriels », explique John Waldron, président et CEO de Honeywell Safety and Productivity Solutions (SPS), activité dans laquelle sera intégré Rebellion Photonics.

« La surveillance visuelle automatisée est l'avenir de la détection des fuites de gaz. La combinaison de nos produits avec la plate-forme de Honeywell en fera la nouvelle norme de l'industrie pour la sécurité et la surveillance environnementale à l'échelle mondiale », affirme Robert Kester, CEO de Rebellion Photonics.

Sur le même sujet

Connectez-vous pour commenter