Endress+Hauser s’offre SensAction

Rédigé par  mardi, 14 mars 2017 14:54
Stefan Rothballer (à gauche) et Michael Münch, les deux fondateurs de SensAction. Stefan Rothballer (à gauche) et Michael Münch, les deux fondateurs de SensAction.

Le groupe suisse renforce ainsi son offre avec la technologie allemande de mesure de densité pour les liquides.

Le groupe suisse Endress+Hauser, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions pour les process industriels, vient d’annoncer le rachat de l’allemand SensAction, fabricant spécialisé dans la mesure de concentration de liquides, pour un montant non dévoilé. L’opération est effective rétroactivement au 1er janvier 2017.

La technologie de l’allemand repose sur les ondes acoustiques de surface (Surface Acoustic Waves ou SAW) pour déterminer les paramètres acoustiques des liquides (vélocité des ondes, impédance et densité). « Cette technologie innovante s'intègre parfaitement à notre offre de mesure de débit, et elle nous permet d'élargir encore notre gamme de produits pour mesurer les paramètres de qualité », explique Dr Bernd-Josef Schäfer, Managing Director d’Endress+Hauser Flowtec.

SensAction, dont les 13 employés resteront au siège social de Coburg, devient ainsi une division du centre de compétences en débitmétrie du groupe suisse, les deux fondateurs, à savoir Stefan Rothballer et Michael Münch (voir photographie), restant à la tête de SensAction.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.