Endress+Hauser s’offre SensAction

Rédigé par  mardi, 14 mars 2017 14:54
Stefan Rothballer (à gauche) et Michael Münch, les deux fondateurs de SensAction. Stefan Rothballer (à gauche) et Michael Münch, les deux fondateurs de SensAction.

Le groupe suisse renforce ainsi son offre avec la technologie allemande de mesure de densité pour les liquides.

Le groupe suisse Endress+Hauser, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions pour les process industriels, vient d’annoncer le rachat de l’allemand SensAction, fabricant spécialisé dans la mesure de concentration de liquides, pour un montant non dévoilé. L’opération est effective rétroactivement au 1er janvier 2017.

La technologie de l’allemand repose sur les ondes acoustiques de surface (Surface Acoustic Waves ou SAW) pour déterminer les paramètres acoustiques des liquides (vélocité des ondes, impédance et densité). « Cette technologie innovante s'intègre parfaitement à notre offre de mesure de débit, et elle nous permet d'élargir encore notre gamme de produits pour mesurer les paramètres de qualité », explique Dr Bernd-Josef Schäfer, Managing Director d’Endress+Hauser Flowtec.

SensAction, dont les 13 employés resteront au siège social de Coburg, devient ainsi une division du centre de compétences en débitmétrie du groupe suisse, les deux fondateurs, à savoir Stefan Rothballer et Michael Münch (voir photographie), restant à la tête de SensAction.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
LIE
Limite Inférieure d’Explosivité. La LIE d’un gaz ou d’une vapeur est la concentration minimale en volume dans l’air au-dessus de laquelle il peut être enflammé ou, si l'on préfère, la concentration volumique de gaz au-dessous de laquelle il n'y a pas assez de gaz combustible pour assurer la propagation de la combustion dans le mélange en phase gazeuse. De la même façon, on définit la LSE, Limite Supérieure d’Explosivité.