Krohne dote encore des débitmètres de Profinet

Rédigé par  jeudi, 08 février 2018 11:37

Les débitmètres massiques à effet Coriolis de l’allemand passent désormais au Profinet I/O.

Après les débitmètres électromagnétiques, le groupe allemand Krohne, fabricant de solutions d’instrumentation de process, vient d’ajouter à ses débitmètres massiques à effet Coriolis Optimass x400 (versions compactes et déportées) le protocole Profinet I/O, via une option de son convertisseur de mesure MFC 400, en complément des protocoles Hart 7, Modbus, Profibus DP et PA, ainsi que Foundation Fieldbus.

Le MFC 400 prend en charge des fonctions de réseau telles que « Négociation automatique », « Croisement automatique », « Polarité automatique » et « Diagnostic de réseau », et il est automatiquement ajouté à la configuration de la voie de communication lorsqu'il est connecté au réseau.

L’option Profinet I/O permet également de prendre en charge le protocole de redondance. En cas de défaillance d'une ligne ou d'un appareil, le MFC 400 passe automatiquement vers une voie de communication alternative, lorsqu'il est installé dans des configurations adaptées. Il n'est pas nécessaire d'utiliser un serveur Internet ; les fonctions standards telles que l'étalonnage de débit zéro ou la réinitialisation de totalisateur peuvent être exécutées directement.

Dernière modification le jeudi, 08 février 2018 11:39
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.