ABB et Arundo Analytics ont créé des débitmètres virtuels

Rédigé par  mercredi, 11 avril 2018 11:35
De gauche à droite : Tor Jakob Ramsøy, fondateur et CEO d’Arundo Analytics, Per Erik Holsten, Global Head Pétrole, Gaz et Chimie d’ABB, et Borghild Lunde, vice-président Pétrole, Gaz et Chimie d’ABB Norvège. De gauche à droite : Tor Jakob Ramsøy, fondateur et CEO d’Arundo Analytics, Per Erik Holsten, Global Head Pétrole, Gaz et Chimie d’ABB, et Borghild Lunde, vice-président Pétrole, Gaz et Chimie d’ABB Norvège.

Ces premiers débitmètres multiphasiques virtuels basés sur le cloud sont destinés à l'industrie du pétrole et du gaz offshore.

Le groupe helvético-suédois ABB, l'un des principaux fabricants mondiaux dans l'énergie et les automatismes, et le norvégien Arundo Analytics, éditeur de logiciels pour les analyses avancées dans l’industrie lourde, ont collaboré afin de créer les premiers débitmètres multiphasiques virtuels basés sur le cloud pour l'industrie du pétrole et du gaz offshore.

La solution cloud vers cloud fournira une connectivité entre ABB Ability et le logiciel Composer and Fabric d'Arundo, afin d'offrir une option significativement plus abordable et plus fiable. Ce débitmètre virtuel fournit ainsi des analyses en tant que service, pour aider à acquérir des données en temps réel dans le but de mieux comprendre les propriétés des constituants d'un flux donné de fluides produits.

« Nos clients exigent des coûts d'achat, d'installation et de support technique toujours plus faibles dans leurs opérations. En utilisant le logiciel évolutif Arundo pour combiner des modèles physiques avec les dernières avancées en science des données et en apprentissage automatique, nous sommes en mesure d'apporter un certain nombre d'applications innovantes gérées par les données et basées sur le cloud », explique Espen Storkaas, vice-président de l'Offshore Oil & Gas Digital chez ABB.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).