Moore Industries accélère les données Hart

Rédigé par  mardi, 16 octobre 2018 16:32

Le module HES du fabricant permet de transmettre les informations Hart à la vitesse de l’Ethernet.

L’américain Moore Industries, fabricant d’instrumentation de process et distribué en France par Mesure, Process-Control (MPC), vient d’introduire sur le marché le système de passerelle Hart vers Ethernet (HES).

Pouvoir disposer des données de process nécessaires depuis des instruments Hart au niveau des systèmes de surveillance et de contrôle Modbus TCP et/ou Hart-IP peut se révéler essentiel pour connaître précisément un procédé et ainsi prendre de meilleures décisions et intervenir plus rapidement en amont.

Le module HES permet de connecter jusqu’à 64 appareils Hart et de collecter les variables dynamiques (Dynamic Variables) et les variables de l’appareil (Device Variables), avec les octets de diagnostic de chaque appareil susceptible de fournir les informations critiques pour aider à résoudre les éventuels problèmes avant l’arrêt de production.

Le nouveau système de passerelle peut fonctionner selon deux configurations différentes : soit un canal supportant 16 appareils Hart au maximum, en mode multipoint numérique, ou un appareil dans une boucle 4-20 mA point-à-point standard, soit 4 canaux supportant donc jusqu’à 64 appareils Hart pour les installations requérant une forte densité.

Parmi les autres spécifications, citons la compatible avec une capacité de mémoire de milliers de données, les versions 5, 6 et 7 du protocole Hart, la possibilité de configurer via Ethernet en utilisant PACTware ou un autre hôte compatible FDT, des menus faciles à utiliser, etc.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)