Changements au sein du Comité de direction d’Endress+Hauser

Rédigé par  vendredi, 07 décembre 2018 11:38
Dr Andreas Mayr futur COO en charge des ventes, de la production et du support d'Endress+Hauser. Dr Andreas Mayr futur COO en charge des ventes, de la production et du support d'Endress+Hauser.

Le Dr Andreas Mayr sera promu COO et remplacé par le Dr Peter Selders au poste de CEO d’Endress + Hauser SE+Co.

Le groupe suisse Endress+Hauser, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions pour les process industriels, vient d’annoncer que le Dr Andreas Mayr sera promu, à compter du 1er mars 2019, COO en charge des ventes, de la production et du support. Il prendra également des responsabilités supplémentaires au sein du Comité de direction et il sera enfin le CEO « adjoint » de Matthias Altendorf.

Âgé de 57 ans et titulaire d'un doctorat en physique, Andreas Mayr (voir photographie) a rejoint Endress+Hauser en 1998, où il a successivement occupé les postes de responsable produits, de responsable de la gestion des produits, de responsable de la R&D, de directeur de la technologie, CEO d’Endress+Hauser SE+CO et de directeur du marketing et de la technologie pour le monde.

C’est le Dr Peter Selders qui succédera, à compter du 1er janvier 2019, à Andreas Mayr au poste de CEO d’Endress + Hauser SE+Co, qui est le centre de compétence du groupe en matière de technologie de mesure de niveau et de pression, situé à Maulburg (Allemagne).

Par ailleurs, Jörg Stegert a rejoint, le 1er octobre 2018, le Comité de direction, pour diriger le département des ressources humaines d’Endress+Hauser en tant le groupe Suisse en tant que CHRO (Chief Human Resources Officer). Âgé de 48 ans, il occupait tout récemment le poste de responsable des ressources humaines chez Knorr-Bremse à Munich (Allemagne). Il remplace ainsi Roland Kienzler, qui a quitté le groupe suisse pour poursuivre d'autres opportunités.

La dynamique croissante de la numérisation, l’environnement économique et politique fluctuant et la croissance soutenue du groupe au niveau international sont l’élément moteur de cette réorganisation. « Nous voulons continuer à façonner activement cette transformation. En regroupant la responsabilité opérationnelle du groupe entre les mains d'un COO, nous pouvons laisser plus de temps au CEO pour lui permettre de se concentrer sur ses activités », explique Klaus Endress, président du Conseil de surveillance.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)