Vaisala se lance dans la mesure des liquides

Rédigé par  jeudi, 13 décembre 2018 12:29
Vaisala se lance dans la mesure des liquides K-Patents

Avec le rachat de K-Patents, le spécialiste finlandais des mesures des gaz veut se faire une place sur le marché de la mesure des liquides.

Jusque-là spécialisé dans les mesures industrielles et environnementales des gaz, le finlandais Vaisala, fournisseur d’instruments de mesure pour l’industrie et l’environnement, se lance sur le marché de la mesure des liquides. La société vient en effet de racheter son compatriote K-Patents, pour un montant non dévoilé.

Situé à Vantaa (siège social), ainsi qu’à Naperville (États-Unis) et en Shanghai (Chine), ainsi que représenté en France par Analyse en ligne (Anael), pour l’industrie, et SPS-Europe, pour les semi-conducteurs, K-Patents emploie 60 personnes dans le monde, pour un chiffre d’affaires de 11,4 millions d’euros en 2017. La société est spécialisée dans les réfractomètres de process en ligne, qui sont déployés aussi bien dans les applications du papier et de l’agroalimentaire que dans les industries pharmaceutique et des semi-conducteurs.

« L'entrée sur le marché de la mesure des liquides est une étape importante pour la croissance de notre activité Mesures industrielles. Les mesures sur les liquides sont un marché en croissance très attrayant pour nous, étant à peu près de la même taille que celui de la mesure des gaz où nous sommes aujourd'hui », explique Sampsa Lahtinen, vice-président exécutif de l’activité Mesures industrielles de Vaisala.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)