Fluidwell complète sa série d’indicateurs/totalisateurs

Rédigé par  jeudi, 23 mai 2019 11:32

Ce nouveau modèle est destiné au chargement/déchargement des navires, à la correction du reflux dû aux chocs dans les canalisations.

Le néerlandais Fluidwell, fabricant d’afficheurs et d’instrumentation de process, vient d’ajouter un membre supplémentaire à sa série E. Le modèle E115 est un indicateur/totalisateur de débit bidirectionnel antidéflagrant, qui permet de détecter le sens de l’écoulement avec des entrées de signal en quadrature.

Les applications visées sont le chargement/déchargement des navires, la correction du reflux dû à des chocs liés au comportement des pompes à pistons ou de vannes dans les canalisations. Le nouvel indicateur/totalisateur se distingue par sa simplicité d’utilisation, en particulier dans des conditions difficiles grâce notamment au clavier en verre traversant et à l’afficheur LCD 7 chiffres rétroéclairé.

Les opérations quotidiennes et d'installation pour l'exécution des procédures d’autorisation de travail ne sont plus interrompues et des arrêts (partiels) de l'installation peuvent être évités, car les couvercles n'ont pas besoin d'être ouverts, indique la société.

Signalons par ailleurs la présence de sorties 4-20 mA, fréquence, impulsions, 2 relais, ainsi que des interfaces RS-232/RS-485 Modbus ASCII/RTU et USB, les agréments IP66/67, Atex, IECEx, FM/CSA, etc.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
API

Ce sigle a deux sens, l’un qui s’applique à l’univers des automatismes, l’autre à l’univers de l’informatique.

  • Automate Programmable Industriel. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran (du moins pour les API classiques). Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordés les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux conçus pour les automaticiens (décrits dans la norme IEC 1131.3).
    On le voit, cela n’a pas grand-chose à voir avec un automate au sens commun du terme. Une autre définition avait été proposée par des professionnels (“Contrôleur logique programmable”) mais elle n’a pas eu de succès.
    Le correspondant anglais de API est PLC (Programmable Logic Controller). 
  • Application Programming Interface, interface de programmation d’applications. A l’origine, une API (ou un jeu d’API) est une couche logicielle au travers de laquelle une application peut accéder de façon standardisée aux ressources d’un système, sans qu’elle en connaisse les détails internes. Elle est donc utilisée par les développeurs d’applications et implantée sous une forme concrète sous la forme d’appels système, de fonctions C ou, sous Windows, de DLL (Dynamic Link Libraries). Mais aujourd’hui, le concept d’API s’est généralisé à tout type d’interface logicielle plus ou moins standard : API de système d’exploitation, API pour couches d’accès au réseau, API entre deux entités logicielles distantes, etc. (Définition Electronique International Hebdo)