Yokogawa dote ses enregistreurs vidéo de l’IA

Rédigé par  jeudi, 23 avril 2020 14:42

Les enregistreurs sans papier GP et GX, ainsi que son logiciel GA10 bénéficient de l’intelligence artificielle (IA).

Le japonais Yokogawa Electric, fabricant de systèmes de contrôle et d'instrumentation de process, vient d’annoncer l’ajout de l’intelligence artificielle (IA) dans ses enregistreurs vidéo GP et GX, ainsi que de son logiciel d’enregistrement de données GA10.

Les versions GP et GX embarquant l’IA se distinguent par la nouvelle fonctionnalité, baptisée stylo du futur (future pen). Elle permet de dessiner des formes d’onde prévisionnelles basées sur un algorithme d’IA, qui analyse les données collectées en temps réel. En visualisant les formes d'onde ainsi prédites jusqu'à un moment donné, les utilisateurs peuvent identifier la probabilité qu'une alarme se déclenche et prendre des mesures à l'avance.

Le logiciel GA10, lui, se voit doter d’une fonction d'apprentissage automatique (machine learning), qui peut acquérir des valeurs de process normales à partir d'appareils fonctionnant correctement et utiliser ces valeurs pour détecter une anomalie et prévoir une défaillance potentielle. Les données sur lesquelles l'appareil devrait tomber en panne sont affichées à l'écran, surlignées dans un cadre jaune. Une telle capacité n'était disponible jusqu'à présent que par des opérateurs experts.

Yokogawa vient également d’introduire un nouveau module CPU pour la plate-forme de edge computing e-RT3 Plus. La bibliothèque de logiciels rédigés en Python regroupe de nombreux outils que les programmeurs peuvent utiliser pour accélérer le développement de fonctions de diagnostic prédictif.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Ko
Kilo-octets. Un octet est égal à 8 bits. Le bit est un élément binaire, qui peut prendre deux états (0 ou 1). Les termes de Kilo et Méga utilisés dans le système binaire ne doivent pas être confondus avec ceux utilisés dans le système décimal.
Dans le système décimal, 1 kilo est égal à 1000 et 1 méga est égal à 1000 kilos soit 1 million. Pour mieux fixer les idées sur la taille d’une mémoire, on a décidé de transposer dans l’univers binaire ces notions de kilo et méga (en mettant une majuscule, pour faire la différence). Le point de départ a été 1 Ko : le nombre binaire qui était le plus proche du kilo “décimal” était 1024 (2 puissance 10, donc 210).
Tout part de là. Par exemple, 64 Ko est égal à 64x1024 octets, soit 65536 octets (on s’éloigne du 64 kilos décimal), 128 Ko est égal à 131072octets (on est loin du 128 kilos décimal), etc. Un Mo représente 1024x1024 octets soit 1 048 576 octets. Un Go représente 1024x1024x1024 octets, soit 1073741834 octets. En résumé, les Kilos, Mégas, Giga (et même Téras) binaires sont, pour les deux premiers chiffres, du même ordre de grandeur que les kilos, mégas, gigas et téras décimaux.