Cédric Lardière

Pour pallier leur problème de recrutement, Cryostar, DSM, Endress+Hauser, Novartis et Sappel ont annoncé la création, début 2013, d'une formation de professionnalisation.
A quelques jours de l'ouverture de l'édition 2012 de la manifestation Pollutec, Mesures est allé à la rencontre de Bénédicte Lepot-Gallery et de Jean Poulleau (Ineris), afin de faire le point sur les dernières évolutions réglementaires en matière d'émissions et de rejets liquides dans les installations classées. Il s'agit principalement de la directive IED, en ce qui concerne les émissions polluantes, et de l'action de recherche de substances dangereuses dans l'eau (RSDE) qui entre dans sa deuxième phase, pour les rejets liquides. Les modifications qui en découlent imposent de mettre en place les meilleures technologies disponibles (MTD), de développer une veille scientifique, afin de mettre en œuvre prochainement des techniques d'analyse émergentes et que les laboratoires de contrôle soient accrédités pour les prélèvements.
Les nanoparticules, nanotubes et autres nano-objets sont déjà une réalité dans un nombre croissant d'applications industrielles, que ce soit en microélectronique, en traitement de surface, en chimie, en environnement, en cosmétique… Ces évolutions s'accompagnent forcément de métrologie pour disposer de mesures précises et traçables jusqu'au Système international d'unités (SI). Mais la nanométrologie est loin d'être aussi évidente que celle au niveau macroscopique, si tant est que cette dernière le soit déjà. Mesures est allé à la rencontre de Nicolas Feltin, responsable de missions en nano-métrologie, pour connaître les travaux et les développements en cours dans ce domaine au Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE).
Alors que le monde de l'industrie avait encore il y a une quinzaine d'années une image “vieillotte” auprès du grand public et, en particulier, des jeunes, les évolutions en cours et à venir concernant les transmetteurs de process ont pris le contre-pied de cette tendance. Avec la montée en puissance des réseaux sans fil et d'Ethernet, la convergence des spécifications de configuration et de maintenance ainsi que l'arrivée des technologies comme la réalité augmentée, tout est fait pour rendre les transmetteurs de process de plus en plus communicants…
Dans le cadre de sa stratégie consistant à se recentrer sur ses activités et marchés cœurs, Mettler-Toledo France est en pourparlers avec le spécialiste français pour lui vendre cette activité, qui renforcerait ainsi sa position.
Que ce soit dans certains process industriels ou pour les mesures de grandeurs physiques sur des machines tournantes, des capteurs fonctionnant sans fil sont déjà disponibles sur le marché… avec plus ou moins de succès selon les technologies mises en œuvre. L'une des limites réside encore dans la présence souvent obligée d'une source d'alimentation à proximité. Un certain nombre d'acteurs (constructeurs, laboratoires, centres techniques) travaillent au développement de capteurs industriels totalement autonomes, fonctionnant sans fil et sans pile.
Avec la série Micropilot FMR5x, Endress+Hauser lance sa nouvelle génération de transmetteurs de niveau radar sans contact. Elle bénéficie des atouts de la plate-forme commune aux mesures de débit et de niveau, que ce soit en termes d'électronique, de traitement de signal, d'ergonomie…
A l'image de nombreux objets de la vie quotidienne, en particulier des produits informatiques, les instruments de mesure et d'analyse industriels connaissent depuis des décennies un phénomène de réduction de leurs dimensions. Avec notamment l'évolution des technologies silicium, il est désormais envisageable de parler de miniaturisation, à savoir de capteurs et d'analyseurs à l'échelle micrométrique, voire nanométrique. Ces nouvelles générations d'instruments de mesure s'accompagneront forcément d'une (r)évolution des pratiques…
L'Atelier industriel de l'aéronautique (AIA) de Bordeaux est le centre d'essais en charge de la révision et de la réparation des moteurs équipant les avions de chasse et les hélicoptères de l'armée de l'air française. Après toute intervention sur un moteur, ce dernier passe sur un banc d'essais pour faire l'objet d'un contrôle poussé et complet. Dans le cadre de la rénovation de l'un de ses bancs d'essais, qui affichait une quinzaine d'années de bons et loyaux services, l'AIA a décidé de s'appuyersur l'architecture logicielle Vasco de la société d'ingénierie française Nérys.Cette solutionapermis non seulement de gérer l'acquisition de la multitude des données, mais aussi de prendre en compte les nombreuses contraintes liées à la sécurité et surtout d'appréhender la compréhension des gammes d'essais moteur et leur interprétation.
Horiba Scientific a développé une nouvelle plate-forme pour ses spectromètres à fluorescence dont l'originalité réside dans un banc optique assurant également une mesure par absorption. Le premier appareil introduit est dédié à l'analyse de la qualité de l'eau.

logo_80ans

29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube
08/12/2020 - 10/12/2020
World Nuclear Exhibition (WNE)

Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
OTDR
Optical Time Domain Reflectometer