Tektronix dévoile une nouvelle génération d’oscilloscopes

Rédigé par  mercredi, 07 juin 2017 14:18

La série d’oscilloscopes MSO 5 affiche une flexibilité et une capacité de visualisation jamais vues jusque-là, affirme le fabricant.

Quelques semaines seulement après l’annonce de nouveaux produits (le générateur de formes d’onde arbitraire AWG5200 et l’analyseur de réseau vectoriel USB TTR500), l’américain Tektronix, le leader mondial en oscilloscopie et l’un des principaux fabricants en instrumentation électronique, dévoile la nouvelle génération de ses oscilloscopes milieu de gamme.

« La série MSO 5 repose en effet sur une plate-forme matérielle et logicielle entièrement nouvelle et qui se distingue notamment par cinq “premières” dans l’industrie, assurant une flexibilité et une capacité de visualisation jamais vues jusque-là », affirme Christopher Witt, vice-président et directeur général de la Time Domain Business Unit (TDBU) de Tektronix.

Les innovations de cette nouvelle plate-forme sont les entrées reconfigurables FlexChannel – des sondes spécifiques permettent d’avoir 8 voies numériques sur chaque entrée analogique – , la disponibilité d’un modèle doté de 6 voies (MSO56), en plus des modèles à 4 ou 8 voies (respectivement MSO54 et MSO58), un écran couleur tactile 15,6 pouces 1 920 x 1 080 pixels associé à une interface utilisateur tirant pleinement profit du tactile et, enfin, la possibilité de travailler sous Windows en option.

Parmi les autres spécifications, citons une bande passante de 350 MHz à 2 GHz, une fréquence d’échantillonnage de 6,25 Géch/s sous 8 bits, une résolution verticale extensible à 12 bits (3,125 Géch/s), voire 16 bits en mode High Res (traitement numérique), une profondeur mémoire de 62,5 Mpoints par voie en standard (125 Mpoints en option), l’intégration d’un analyseur logique et de protocole, d’un générateur de fonctions, d’un voltmètre numérique et d’un fréquencemètre.

Dernière modification le jeudi, 06 juillet 2017 18:22
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

07/11/2017 - 07/11/2017
NIDays

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Codeur multitours Codeur multitours
    Le Sendix F5883 de Kübler est un codeur optique à arbre creux, conçu pour répondre aux contraintes des entraînements de plus en plus compacts.
    Lire la suite >
  • Moteur pas-à-pas Moteur pas-à-pas
    Schneider Electric a lancé le moteur pas-à-pas Lexium Mdrive, doté d'un variateur, d'un contrôleur et d'un codeur optionnel. Il répond ainsi aux besoins de contrôle des applications de positionnement.
    Lire la suite >
  • PC pour systèmes de vision PC pour systèmes de vision
    Aaeon a sorti le PC Boxer-6839 pour les systèmes de vision industrielle. Il a été testé avec de nombreuses caméras et logiciels de vision.
    Lire la suite >
IEEE 1394
Cette norme porte sur un bus série externe conçu à l’origine par Apple pour raccorder des périphériques à haut débit (400 Mbit/s) sur des PC (équipements vidéo en particulier). Apple l’avait baptisé FireWire. Sony l’a quant à lui appelé i.Link.
Quand USB est apparu sur les PC, on a pensé que ce port serait réservé aux périphériques à faible débit (clavier, écran, imprimante) tandis que FireWire assurerait la connexion des périphériques à haut débit. Mais USB a vu ses capacités augmentées et du coup FireWire n’a pas connu le succès escompté sur les PC.
Le bus IEEE1394 est un bus série capable de transmettre des données de façon asynchrone et isochrone avec un débit utile très proche du débit nominal. Simple dans sa conception (paire torsadée) et dans son utilisation (plug and play à chaud), il trouve des applications dans le domaine industriel, en particulier dans les applications de vision et en tant que bus de terrain pour les commandes et synchronisations d’axes.