Rigol étend sa gamme de charges électroniques DC

Rédigé par  mardi, 27 juin 2017 10:04

Les nouveaux modèles du chinois se distinguent par leurs performances et leur « petits prix ».

Le chinois Rigol Technologies, fabricant d’instrumentation électronique, vient d’étendre sa gamme d’analyse de puissance, avec les charges électroniques DC DL3000. Elles affichent les meilleures performances et le plus petit coût du marché de leur catégorie, affirme la société.

Les nouveaux modèles monovoies, qui fournissent une puissance jusqu’à 200 ou 350 W, une tension de 150 V et un courant de 40 ou 60 A, se distinguent surtout par une vitesse de balayage de 0,001 à 5 A/µs et une fréquence de 30 kHz en mode dynamique, ainsi qu’un écran TFT 4,3 pouces, une interface LAN et la possibilité d’un contrôle à distance.

Parmi les modes de fonctionnement, on trouve quatre modes statiques (courant, tension, puissance et résistance), quatre modes transitoires (impulsions continues, impulsions synchronisées, Toggle et List) et trois modes applicatifs, tels que le test de batteries.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

28/11/2017 - 30/11/2017
SPS IPC Drives
28/11/2017 - 30/11/2017
Vrac Tech Expo
05/12/2017 - 05/12/2017
Journée technique du CFM
06/12/2017 - 06/12/2017
Journée régionale de l’électronique (JRE)
14/12/2017 - 14/12/2017
Energy Class Factory

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
FAO
Fabrication Assistée par Ordinateur, traduction de l’anglais CAM (Computer-Aided Manufacturer). Il existe de nombreux logiciels spécialisés dans ces domaines, qui assurent la programmation des machines de production (commandes numériques de machines-outils, par exemple) et des équipements de contrôle et test (machines à mesurer dimensionnelles électroniques, testeurs de cartes électroniques, etc.).
Les logiciels de FAO utilisent en général les fichiers de CAO créés lors de la conception du produit (pièce mécanique, carte électronique, etc.) à fabriquer.