Nouveaux châssis et matrices de commutation chez Pickering Interfaces

Rédigé par  jeudi, 21 septembre 2017 09:31

Le britannique ajoute un châssis 4 emplacements portable et étend son offre de matrices de commutation aux formats LXI et PXI.

A l’occasion du salon IEEE Autotescon, qui s’est déroulé du 12 au 14 septembre dernier à Schaumburg dans l’Illinois (Etats-Unis), le britannique Pickering Interfaces, fabricant de commutation de signaux et d’instrumentation modulaire pour le test électronique et la simulation, dévoile différentes nouveautés, à savoir le châssis LXI/USB 60-105 (voir photographie), les modules de matrices LXI 65-22x et les modules de matrices PXI 40-559.

En complément du modèle à 2 emplacements lancé il y a un an, le châssis 60-105 peut accueillir jusqu’à 4 ressources au format PXI 3U, en conservant un contrôle à distance via USB ou LXI et un facteur de forme compact pour les applications de terrain et caractérisée par un encombrement réduit.

« Conçus à l'origine pour tester les semi-conducteurs, les modules de matrices au format LXI 65-22x, eux, sont construits à l'aide de nos propres relais Reed, qui assurent des performances et une fiabilité maximales ainsi que des temps d'exécution très rapides », affirme la société. Il existe quatre modèles différents allant jusqu'à 1 536x4 par incréments de 128 (65-221), 768x8 par incréments de 64 (65-223), 384x16 par incréments de 32 (65-225) et 192x32 par incréments de 32 (65-227).

Enfin, les modules de matrices à ultra haute densité 40-559 assurent une commutation de 4 096 points de commutation au maximum (1 A/20 W). « Disponibles au format PXI en 2, 4 ou 8 emplacements, ces matrices intègrent les nouveaux relais Reed en 4 x 4 mm de notre société sœur Pickering Electronics », explique Keith Moore, CEO de Pickering Interfaces. Ce haut niveau de densité permet à un système de test fonctionnel complet de se loger dans un seul châssis PXI 3U et de permettre l'utilisation de châssis PXI à 8 ou 14 emplacements beaucoup moins coûteux.

Dernière modification le jeudi, 21 septembre 2017 09:43
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Microscope électronique à transmission et à balayage Microscope électronique à transmission et à balayage
    Le Talos F200i introduit par Thermo Scientific est un microscope électronique à transmission et à balayage (S/TEM) 20-200 kV, qui peut être personnalisé pour répondre aux exigences analytiques et d’imagerie en caractéristique des matériaux de laboratoire.
    Lire la suite >
  • Système numérique de contrôle-commande Système numérique de contrôle-commande
    P { margin-bottom: 0.21cm; } La nouvelle version de PlantPAx, le système numérique de contrôle-commande (SNCC) de Rockwell Automation, intègre des fonctions intelligentes liées à la sécurité et à la productivité des opérations.
    Lire la suite >
  • Commutateurs administrables Commutateurs administrables
    Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
    Lire la suite >
Positionneur
Un positionneur est un sous-ensemble d’une vanne de régulation, qui sert à assurer le positionnement du clapet d’ouverture/fermeture. Il s’agit d’un régulateur de position qui reçoit une consigne de débit envoyée par le régulateur du process ou de l’automate, la compare à la position réelle de l’obturateur de la vanne, et génère un signal pour piloter le moteur (il s’agit en général d’un servomoteur pneumatique, parfois d’un moteur élecrique) qui va positionner l’obturateur afin que le débit de la vanne corresponde à la valeur du débit demandée par le régulateur de process ou l’automate.