Nouveaux châssis et matrices de commutation chez Pickering Interfaces

Rédigé par  jeudi, 21 septembre 2017 09:31

Le britannique ajoute un châssis 4 emplacements portable et étend son offre de matrices de commutation aux formats LXI et PXI.

A l’occasion du salon IEEE Autotescon, qui s’est déroulé du 12 au 14 septembre dernier à Schaumburg dans l’Illinois (Etats-Unis), le britannique Pickering Interfaces, fabricant de commutation de signaux et d’instrumentation modulaire pour le test électronique et la simulation, dévoile différentes nouveautés, à savoir le châssis LXI/USB 60-105 (voir photographie), les modules de matrices LXI 65-22x et les modules de matrices PXI 40-559.

En complément du modèle à 2 emplacements lancé il y a un an, le châssis 60-105 peut accueillir jusqu’à 4 ressources au format PXI 3U, en conservant un contrôle à distance via USB ou LXI et un facteur de forme compact pour les applications de terrain et caractérisée par un encombrement réduit.

« Conçus à l'origine pour tester les semi-conducteurs, les modules de matrices au format LXI 65-22x, eux, sont construits à l'aide de nos propres relais Reed, qui assurent des performances et une fiabilité maximales ainsi que des temps d'exécution très rapides », affirme la société. Il existe quatre modèles différents allant jusqu'à 1 536x4 par incréments de 128 (65-221), 768x8 par incréments de 64 (65-223), 384x16 par incréments de 32 (65-225) et 192x32 par incréments de 32 (65-227).

Enfin, les modules de matrices à ultra haute densité 40-559 assurent une commutation de 4 096 points de commutation au maximum (1 A/20 W). « Disponibles au format PXI en 2, 4 ou 8 emplacements, ces matrices intègrent les nouveaux relais Reed en 4 x 4 mm de notre société sœur Pickering Electronics », explique Keith Moore, CEO de Pickering Interfaces. Ce haut niveau de densité permet à un système de test fonctionnel complet de se loger dans un seul châssis PXI 3U et de permettre l'utilisation de châssis PXI à 8 ou 14 emplacements beaucoup moins coûteux.

Dernière modification le jeudi, 21 septembre 2017 09:43
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Système d’entrées/sorties décentralisé Système d’entrées/sorties décentralisé
    Le nouveau système d’entrées/sorties décentralisé Simatic ET 200SP HA de Siemens a été est développé pour l’industrie des procédés.
    Lire la suite >
  • Alimentations de laboratoire Alimentations de laboratoire
    En plus d’être compactes et silencieuses (via une régulation automatique du ventilateur), les alimentations de laboratoire de la série NGE100 de Rohde & Schwarz intègrent des voies isolées galvaniquement pouvant être connectées en série ou en parallèle pour augmenter les tensions ou les puissances de sortie.
    Lire la suite >
  • Capteur de couple Capteur de couple
    La gamme de mesure du capteur de couple T22 de HBM s'étend répondant ainsi aux besoins de mesures de petits couples, notamment dans l’industrie du roulement.
    Lire la suite >
DTM
Device Type Manager : il s’agit d’une norme de description des instruments de process (capteurs, vannes, etc.) qui est grosso modo soutenue par les partisans du bus de terrain Profibus. DTM est indissociable de FDT, l’outil d’exploitation des informations contenues dans les instruments.
Emerson Process Management, le leader en instrumentation de process, s’oppose farouchement au concept FDT/DTM et mise sur la technologie DD.