EuMW 2017 : la simulation des signaux EW est plus réaliste

Rédigé par  mercredi, 18 octobre 2017 10:58
EuMW 2017 : la simulation des signaux EW est plus réaliste Cédric Lardière

Keysight Technologies a développé un adaptateur pour ses générateurs UXG assurant la simulation de menaces encore plus réalistes dans le cadre de la guerre électronique.

A l’occasion de l’édition 2017 du salon European Microwave Week (EuMW), qui s’est déroulé du 8 au 13 octobre dernier à Nuremberg (Allemagne), l’américain Keysight Technologies, le leader mondial en solutions de test et mesure électroniques, a notamment dévoilé l’adaptateur vectoriel agile N5194A et amélioré les fonctionnalités de ses analyseurs portables FieldFox.

L’adaptateur étend les fonctionnalités des générateurs de signal agiles de la série X UXG, en fournissant des formes d’onde et des signaux complexes basés sur des paires IQ (signaux à impulsions avec temps de montée et descente, chirps non linéaires et schémas de modulation variables) pour la simulation de menaces encore plus réalistes dans le cadre de la guerre électronique.

Le N5194A fonctionne dans la gamme de fréquence allant de 50 MHz à 20 GHz, intègre un générateur en bande de base à 2 Géch/s, pour la fourniture de signaux large bande jusqu’à 1,6 GHz, et un atténuateur à semi-conducteur de plage d’amplitude agile de 120 dB, pour reproduire les modèles de balayage d’antennes et les scénarii d’angle d’arrivée (AoA).

L’adaptateur se distingue également par une pureté spectrale typique de -70 dBc en bande X, un bruit de phase de -132 dBc/Hz à 10 kHz d’une porteuse de 1 GHz ou -109 dBc/Hz avec une porteuse de 10 GHz) en mode Oscillateur local externe, une vitesse de commutation de 220 ns (large bande et mode Oscillateur local externe).

En ce qui concerne les FieldFox, les analyseurs portables peuvent désormais être connectés au logiciel d’analyse des signaux vectoriels 89600, ce qui rend possibles la conception le dépannage des équipements APCO-25 et TETRA (radio de sécurité publique), IEEE 802.11p (communications sans fil au niveau des véhicules), les réseaux longue portée basse consommation pour les objets connectés, les communications cellulaires GSM, LTE, W-CDMA, etc.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Etalement de spectre

Technique utilisée en transmission de données sans fil (radio), consistant à diffuser les données sur une large bande passante plutôt que sur une porteuse unique. Deux méthodes d’étalement de spectre sont couramment utilisées.

L’étalement de spectre par séquence directe (DSSS) consiste, avant modulation, à “multiplier” chaque bit à transmettre par un code pseudo-aléatoire de débit très nettement supérieur à celui du signal. L’information binaire résultante est alors utilisée pour moduler une porteuse.

Dans l’étalement de spectre par saut de fréquences (FHSS), le signal module une porteuse dont la fréquence centrale varie brusquement à intervalles réguliers selon une séquence pseudo-aléatoire. (Définition Electronique International Hebdo)