EuMW 2017 : National Instrument présente le VRTS

Rédigé par  jeudi, 19 octobre 2017 14:42

Il s’agit d’un système de test des radars automobiles (76-81 GHz), qui est commercialisé via certains partenaires de l’américain.

A l’occasion de l’édition 2017 du salon European Microwave Week (EuMW), qui s’est déroulé du 8 au 13 octobre dernier à Nuremberg (Allemagne), l’américain National Instruments, spécialiste des systèmes de test basés sur plates-formes, a annoncé l’introduction du Vehicle Radar Test System (VRTS).

Disponible auprès de sociétés partenaires du groupe américain, ce nouveau système permet aux ingénieurs de tester des capteurs radar individuels jusqu’aux équipements ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) intégrés, que ce soit en R&D ou en production.

Le VRTS se compose d’une tête radio millimétrique mmRH-3608, fonctionnant entre 76 et 81 GHz, d’un Vector Signal Transceiver (VST) de 2e génération au format PXI Express (PXIe-5840), d’un ou plusieurs générateur(s) de délais variables NI-5692 et d’un logiciel applicatif. Contrairement aux simulateurs de radars automobiles traditionnels, le VST intégré permet de générer des obstacles dynamiques (de 1 à 4 obstacles, sur une distance de 4 à 300 m) et de caractériser le comportement fonctionnel.

« Grâce à cette approche plus complète regroupant des techniques de test traditionnelles et HIL (Hardware-In-the-Loop), les ingénieurs sont ainsi en mesure de développer des technologies de conduite autonome plus robuste et en conformité avec les réglementations en cours », affirme National Instruments.

Dernière modification le jeudi, 19 octobre 2017 18:35
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
PROM
Programmable read-only memory , mémoire programmable à lecture seulement. Il s’agit de circuits intégrés assurant une fonction de mémoire non volatile, c’est-à-dire qui conserve ses informations même lorsque l’alimentation est coupée (alors que ce n’est pas le cas pour les mémoires vives RAM).
L’histoire des mémoires non volatiles présentées en circuit intégré a démarré avec les ROM, qui étaient programmées une fois pour toutes par le fabricant du composant. Il s’agissait donc d’une mémoire morte. Les PROM font un peu la même chose mais ici la programmation est assurée par l’utilisateur lui-même (à l’aide d’un programmateur, qui consiste à appliquer des courants forts de façon à faire fondre des contacts à l’intérieur du circuit). Comme pour les ROM, la programmation est faite une fois pour toutes.
Les EPROM qui ont suivi étaient radicalement différentes : elles pouvaient s’effacer (en appliquant des rayonnements ultraviolets sur la puce du composant, à travers une fenêtre transparente) et pouvaient être reprogrammées ; comme les ROM et les PROM, il s’agit de mémoires non volatiles (par contre, les EPROM ne sont pas des mémoires mortes).
La EEPROM enfin, présente l’avantage d’être effacable électriquement. Bien entendu, elle peut être reprogrammée.