Enregistreur de données supportant le CAN

Rédigé par  jeudi, 09 novembre 2017 10:25

Destiné aux mesures de bruit, de vibrations et de chocs, le système d’acquisition de données Sonoscout (BZ-5950) de Brüel & Kjaer supporte désormais nativement une interface CAN, via le module 3058. Ce qui le transforme en une solution complète pour l’ingénierie et la validation des essais sur route ou en production, sans recourir à du matériel tiers.

# Données provenant du bus CAN d'un véhicule (OBD-II ou J1939)

# Affichage en continu des informations relatives aux essais (position de l'accélérateur ou régime du moteur)

# Système composé d’un front-end d’acquisition de données LAN-XI, alimenté sur batteries, et d’une application iPad

# Procédure d'étalonnage désormais automatisée

# Prise en charge de TEDS pour la reconnaissance automatique des capteurs CCLD

# FFT, analyse d’ordre, analyse de spectrogramme, mesure de qualité sonore

Brüel & Kjaer France

www.bksv.com

Dernière modification le mardi, 05 décembre 2017 16:22
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.