Tektronix vise les tests en 400G

Rédigé par  jeudi, 29 mars 2018 07:33

Le fabricant américain vient d’ajouter des modules supplémentaires à ses oscilloscopes DSA8300 et DPO70000SX, pour accélérer le développement et la production des composants 400G.

A l’occasion de l’édition américaine de la manifestation OFC, qui s’est déroulé du 11 au 15 mars derniers à San Diego, l’américain Tektronix, le leader mondial en oscilloscopie et l’un des principaux fabricants en instrumentation électronique, vient d’ajouter trois modules optiques supplémentaires, deux à son oscilloscope à échantillonnage DSA8300 et un à son oscilloscope en temps réel DPO70000SX.

Les modèles 80C20 et 80C21, pour les formats PAM4 et NRZ de 56 GBaud, se caractérisent par la sensibilité (-10 dBm typique pour la sensibilité de test de masque) et le niveau de bruit (9 µW RMS typique, OC-768/STM-256 et à 1 310 nm) les plus faibles du marché, affirme la société. Ces performances permettent ainsi aux utilisateurs d’augmenter leur capacité de production et d’améliorer les rendements de leurs modules et systèmes 400G.

Parmi les autres spécifications, citons une bande passante optique non filtrée jusqu’à 53 GHz, des longueurs d’onde calibrées de 1 310 et 1 550 nm, une perte de retour optique supérieure à 27 dB (single mode). Avec ses 2 voies, le modèle 80C21 permet même de doubler le débit et la capacité.

Tektronix vient également d’annoncer une prise en charge améliorée des toutes dernières mesures TDECQ (Transmitter and Dispersion Eye Closure Quaternary) en 400G PAM4, avec un logiciel optimisé pour le traitement parallèle à quatre canaux, pour le test à haute capacité en production.

« Alors que les conceptions 400G entrent en production, nos clients recherchent des moyens d'améliorer le rendement de fabrication et le coût des tests. Or, la confiance dans les résultats des tests et la capacité à séparer rapidement et efficacement les bons composants des mauvais, est essentielle », explique Sarah Boen, directrice générale chargée des Oscilloscopes de performance chez Tektronix.

La troisième sonde optique monomode de 56 GBaud DPO7OE2 vient compléter le modèle DPO7OE1 (33 GHz). Cette nouvelle sonde affiche une bande passante électrique de 59 GHz maximum, un temps de montée (10-90 %) de 8 ps, des longueurs d’onde calibrées de 1 310 et 1 550 nm, un bruit optique RMS typique de 11 µW (interface TekConnect) ou 16 µW (technologie ATI). De par ses performances et ses capacités de débogage avancées, la sonde DPO7OE2 a été conçue pour réduire les délais de mise sur le marché des composants 400G PAM, au niveau de leur production.

Dernière modification le jeudi, 29 mars 2018 07:33
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/05/2018 - 18/05/2018
CEM 2018
16/05/2018 - 16/05/2018
Journée technique du CFM
29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Application de calcul pour boucles SI Application de calcul pour boucles SI
    Endress+Hauser a développé l'application ExiCalculator qui permet de calculer la bonne longueur de câble nécessaire pour réaliser une boucle 2 fils à sécurité intrinsèque sure.
    Lire la suite >
  • Scanner laser portable Scanner laser portable
    Le nouveau Leica Absolute Tracker AT960-SR, conçu par Hexagon Manufacturing Intelligence, est un système portable dédié au scanning laser de courte portée.
    Lire la suite >
  • Résistances de puissance Résistances de puissance
    RS Components propose désormais la gamme de résistances de puissance de Cressall. Elles sont adaptées à des applications telles que le freinage régénératif, les démarrages et arrêts moteurs, ou encore la limitation du courant.
    Lire la suite >
OFDM
Orthogonal Frequency Domain Multiplex. Dans le domaine des transmissions, l’approche OFDM consiste à répartir l’information sur un grand nombre de porteuses individuellement modulées à faible vitesse (QPSK ou 16QAM). Afin de permettre une utilisation maximale des ressources spectrales, les porteuses émises se recouvrent mutuellement en fréquence. L’OFDM a été proposée puis adaptée d’abord à la radiodiffusion sonore numérique (DAB), puis à la diffusion TV numérique terrestre (DVB-T). Elle gagne aujourd’hui les réseaux locaux radio. (Définition Electronique International Hebdo)