Les conditionneurs de signal de HBM passent à l’Ethernet

Rédigé par  mercredi, 11 avril 2018 11:32

La nouvelle génération développée par l’allemand répond aux demandes d’interface aux bus de terrain des industriels.

L’allemand HBM, fabricant spécialisé dans la mesure de grandeurs mécaniques (jauges de contraintes, pesons, capteurs de force, couple, pression, etc.), vient de dévoiler la nouvelle génération de ses conditionneurs de signal ClipX. Ils sont destinés à un large éventail d’applications (contrôle qualité en production, bancs d’essais industriels, surveillance de machines, etc.).

En plus de disposer d’entrées multi-capteurs, d’une classe de précision de 0,01 % (pont complet) et d’une résolution de 32 bits, les trois nouveaux modèles d’ores et déjà disponibles se distinguent par le type de sortie : 2 sorties analogiques (4-20 mA et ±10 V) pour le BM40, plus une interface Profibus pour le BM40PB et, enfin, des protocoles basés sur Ethernet (EtherCAT, EtherNet/IP et Profinet) pour le BM40IE.

« Nos clients nous demandaient des conditionneurs de signal supportant des protocoles industriels, configurable facilement et à distance et de décharger les automates des fonctions de calcul en les décentralisant vers les capteurs. Mais la précédente gamme Clip, qui remontait aux années 80, ne le permettait pas », explique Nicolas Di Pol, responsable Systèmes de mesure industriels chez HBM France.

Les autres caractéristiques de la série ClipX sont d’ailleurs son interface web intuitive, qui permet le fonctionnement, le paramétrage et le diagnostic à distance, ainsi que l'autocontrôle et l’aide à prévention des temps d'arrêt de machines. La détection précoce des pannes est possible grâce aux fonctions telles que la surveillance de l'état de santé, le diagnostic à distance et le calcul des voies.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).