Teledyne LeCroy dévoile les WaveSurfer 3000z

Rédigé par  mercredi, 11 avril 2018 12:05

Ces cinq nouveaux modèles viennent étendre par le haut et le bas la série existante WaveSurfer 3000.

L’américain Teledyne LeCroy, l’un des principaux fabricants d’instruments de mesure électronique, vient d’introduire sur le marché la série d’oscilloscopes numériques WaveSurfer 3000z, qui étend par le haut et le bas la famille existante WaveSurfer 3000.

La nouvelle série est dotée de plus de puissance de traitement (nouveau moteur processeur, mode Historique pour le rejeu des formes d’onde, fonction de recherche avancée WaveScan et bien d’autres outils de débogage et d’analyse) et de profondeur mémoire – 10 Mpoints sur 4 voies, le double sur 2 voies, soit deux fois celle des WaveSurfer 3000 – , ainsi que de fonctionnalités renforcées pour les tests électroniques de puissance avec le package logiciel Power Analysis.

Les cinq modèles 4 voies d’ores et déjà disponibles affichent une bande passante de 100, 200, 350, 500 MHz et 1 GHz – les modèles 100 MHz, pour le débogage et la validation génériques, et 1 GHz, pour les applications plus avancées, telles que les tests de communication série haut débit et l’analyse de signaux RF, n’existaient pas dans la série WaveSurfer 3000 – , une fréquence d’échantillonnage de 1 ou 2 Géch/s, le double par entrelacement, et un écran tactile capacitif 10,1 pouces, doté de l’interface utilisateur MAUI.

En plus du support d’un plus grand nombre de sondes (interface de sonde actives compatible avec les modèles HVFO103, RP4030, CP03x, HVD3000A), les oscilloscopes numériques WaveSurfer 3000z regroupent cinq instruments en un : un générateur de fonctions 25 MHz, un analyseur logique 16 voies, un voltmètre numérique 4 digits et fréquencemètre 5 digits, ainsi qu’un analyseur de protocoles.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).