De nouveaux oscilloscopes chez Conrad

Rédigé par  mardi, 29 mai 2018 12:10

Le distributeur intègre à son catalogue de test et de mesure les oscilloscopes numériques DSO-1000E de Voltcraft.

L’allemand Conrad Business Supplies, spécialiste de la distribution par Internet et par catalogue, vient d’étendre sa gamme de test et de mesure avec les oscilloscopes numériques DSO-1000E de Voltcraft. Ces modèles dotés de 4 voies et aux fonctionnalités améliorées sont destinés aussi bien aux applications en R&D, en laboratoire et dans l’enseignement qu’en maintenance.

« La série DSO-1000 de Voltcraft combine de nombreuses fonctions de mesure au sein d’un même appareil, ce qui en fait une solution de mesure universelle, indispensable à tout laboratoire », affirme Michael Schlagenhaufer, directeur senior Achats corporate chez Conrad Business Supplies. La nouvelle série affiche en effet une bande passante de 80, 100, 200 ou 250 MHz, selon le modèle (respectivement DSO-1084E, DSO-1104E, DSO-1204E et DSO-1254E), une fréquence d'échantillonnage maximale de 1 Gbit/s, une profondeur mémoire de 64 Kpoints par voie.

On trouve également un générateur de fréquence ou un générateur de fonctions intégré (modèles DSO-1xx4F), un écran TFT couleur 7 pouces 800 x 480 pixels, une interface USB pour disposer d’une mémoire supplémentaire, ainsi que diverse fonctions (mesure automatiques, options de déclenchement étendues…).

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
HACCP
Hazard Analysis and Critical Control Point, analyse des risques et contrôle des points critiques. Les Américains prononcent “Hassip”. L’HACCP s’applique surtout dans les industries alimentaires et pharmaceutiques et il rassemble les bonnes pratiques dans ce domaine. L’HACCP s’articule autour de sept principes :
- L’analyse des risques potentiels (contamination microbienne, présence d’une toxine chimique, d’un morceau de verre ou de métal, par exemple) et la manière de les contrôler.
- Le contrôle des points critiques afin d’éliminer totalement le risque. Parmi les moyens couramment utilisés pour cela, on peut citer la cuisson, la réfrigération et la détection de présence de particules métalliques (qui peuvent apparaître lorsqu’il s’agit de produits malaxés ou broyés).
- La recherche de mesures préventives pour chaque point critique, avec les valeurs limites. Il peut par exemple s’agir d’une température et d’un temps minimum de cuisson.
- La mise en place de procédures pour s’assurer que les points critiques sont effectivement bien pris en compte. Ceci peut être fait par la désignation de responsables chargés de telle ou telle opération.
- La mise en place d’actions correctives lorsque le suivi montre que certaines procédures ou mesures préventives n’ont pas été correctement prises en compte.
- L’établissement de procédures pour vérifier que le process fonctionne correctement. Pour cela, on peut par exemple utiliser des enregistreurs qui vont relever les températures et les temps de cuisson.
- La mise en place d’un système de gestion de la documentation de l’ensemble du système HACCP