Anritsu ajoute la 5G à son testeur de réseau portable

Rédigé par  jeudi, 07 juin 2018 11:38

Avec un nouveau module multidébit, le testeur Network Master Pro MT1000 supporte désormais des débits jusqu’à 100 Gbit/s.

Quelques semaines après avoir mis sur le marché la station de test MT8000A et des options logicielles pour son analyseur de signal MS2850A et son système de test sans fil universel MT8870A, le japonais Anritsu, fabricant de solutions de test et mesure en RF et hyperfréquences, en optiques, en radiocommunications, etc., continuer à renforcer son offre pour la 5G. La société vient en effet d’ajouter de nouvelles fonctions à son testeur portable Network Master Pro MT1000, via le module multidébit MU100011A.

Il s’agit du support des débits jusqu’à 100 Gbit/s, avec l’Ethernet Common Public Radio Interface (eCPRI), la norme IEEE1914.3 Radio over Ethernet (RoE). Il est également possible de réaliser des mesures des délais, qui sont des fonctionnalités critiques pour la mesure du débit et de la latence, ainsi que les tests de synchronisation réalisés par les opérateurs mobiles et les entreprises en charge de l’installation des réseaux.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
HACCP
Hazard Analysis and Critical Control Point, analyse des risques et contrôle des points critiques. Les Américains prononcent “Hassip”. L’HACCP s’applique surtout dans les industries alimentaires et pharmaceutiques et il rassemble les bonnes pratiques dans ce domaine. L’HACCP s’articule autour de sept principes :
- L’analyse des risques potentiels (contamination microbienne, présence d’une toxine chimique, d’un morceau de verre ou de métal, par exemple) et la manière de les contrôler.
- Le contrôle des points critiques afin d’éliminer totalement le risque. Parmi les moyens couramment utilisés pour cela, on peut citer la cuisson, la réfrigération et la détection de présence de particules métalliques (qui peuvent apparaître lorsqu’il s’agit de produits malaxés ou broyés).
- La recherche de mesures préventives pour chaque point critique, avec les valeurs limites. Il peut par exemple s’agir d’une température et d’un temps minimum de cuisson.
- La mise en place de procédures pour s’assurer que les points critiques sont effectivement bien pris en compte. Ceci peut être fait par la désignation de responsables chargés de telle ou telle opération.
- La mise en place d’actions correctives lorsque le suivi montre que certaines procédures ou mesures préventives n’ont pas été correctement prises en compte.
- L’établissement de procédures pour vérifier que le process fonctionne correctement. Pour cela, on peut par exemple utiliser des enregistreurs qui vont relever les températures et les temps de cuisson.
- La mise en place d’un système de gestion de la documentation de l’ensemble du système HACCP