EuMW 2018 : l’oscilloscope numérique franchit les 100 GHz

Rédigé par  mardi, 02 octobre 2018 17:20
EuMW 2018 : l’oscilloscope numérique franchit les 100 GHz Cédric Lardière

Keysight Technologies vient en effet de lancer la série Infiniium UXR, dont la bande passante analogique peut atteindre 110 GHz sur 4 voies, sans technique d’entrelacement.

A l’occasion du salon European Microwave Week (EuMW), qui s’est déroulé du 23 au 28 septembre 2018 à Madrid (Espagne), l’américain Keysight Technologies, le leader mondial en solutions de test et mesure électroniques, a présenté pour la première fois sa série d’oscilloscopes numériques Infiniium UXR.

Pour donner une idée de la révolution que représente cette nouvelle série, il suffit de mentionner deux paramètres : le modèle UXR110xA affiche une bande passante maximale de 110 GHz (2 ou 4 voies analogiques) et une fréquence d’échantillonnage par voie de 256 Géch/s !

« Il s’agit d’une vraie bande passante analogique, qui n’est pas obtenue par une technique d’entrelacement, par exemple. Au cœur de nos nouveaux oscilloscopes numériques UXR se trouve le chipset d’acquisition de données en technologie phosphure d’indium (InP) », explique Joe Haver, Product Manager CSG Digital & Photonics chez Keysight Technologies.

Parmi les autres spécifications, citons une résolution verticale de 10 bits, un plancher de bruit de 860 µV rms (UXR110xA ; pleine échelle de 60 mV), une gigue intrinsèque de 50 fs rms pour une gamme temporelle de 1 ms, une profondeur mémoire par voie de 200 Mpoints en standard (jusqu’à 2 Go en option), un écran TFT couleur tactile 15,4 pouces XGA.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.