Noisecom lance de nouvelles sources de bruit calibrées

Rédigé par  jeudi, 22 novembre 2018 14:04

La série NC3600 est en particulier destinée aux tests OTA pour la caractérisation des chipsets 5G et des composants dans les bandes millimétriques.

Noisecom, entité du groupe américain Wireless Telecom Group spécialisée dans la mesure RF et micro-ondes, vient d’étendre sa gamme de sources de bruit calibrées (tous les 1 GHz), avec la série NC3600 destinée aux tests OTA (Over-The-Air) dans le cadre de la caractérisation des chipsets 5G et des composants dans les bandes millimétriques.

« Pour réaliser des mesures fiables et répétables à l'intérieur d'une chambre ou d'une enceinte utilisée pour les test OTA, l’ensemble formé de cette dernière et du système de mesure doit être étalonné. Nos nouvelles sources sont particulièrement bien adaptées à cette opération », explique Dr. Lee McMillan, directeur de l’ingénierie de Noisecom.

Les nouveaux modèles fournissent en effet une source connue avec des points de données étalonnés pour déterminer la perte de câble, la perte dans l’air, le rendement de l’antenne et la réponse totale de la chambre. Elles représentent ainsi une alternative très économique aux générateurs de signal micro-ondes.

Les sources à haut Excess Noise Ratio (ENR) NC3600 couvrent les gammes de fréquence de 2 à 18 GHz (NC3608), de 0,2 à 18 GHz (NC3609), de 18 à 40 GHz (NC3610), de 2 à 40 GHz (NC3611) et de 20 à 45 GHz (NC3612). La sortie de bruit est supérieure à 30 dB (NC3611 et NC3612) ou 40 dB (NC3608 et NC3609), la planéité est comprise entre ±1,5 et ±3 dB, selon le modèle.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.