Astronics va céder son activité de test de semi-conducteurs

Rédigé par  vendredi, 07 décembre 2018 11:25
Astronics va céder son activité de test de semi-conducteurs Astronics

C’est le spécialiste japonais du test de semi-conducteurs Advantest qui devrait acquérir l’activité de l’américain.

L’américain Astronics, fabricant de solutions pour les industries des semi-conducteurs, de l’aérospatiale et la défense, vient d’entrer dans une procédure de cession de son activité de test de semi-conducteurs au japonais Advantest, fabricant de systèmes de test pour les semi-conducteurs, pour un montant de 185 millions de dollars, auxquels s’ajouterait un bonus de 30 M$ basé sur l’atteinte de certains niveaux de chiffre d’affaires en 2019.

« Nous avons acquis cette gamme de produits en janvier 2014 et avons beaucoup investi dans la technologie, car nous pensions, et nous pensons toujours, que cette activité a un avenir prometteur. Mais cet avenir se réalisera mieux au sein d’une société axée sur les semi-conducteurs. Nous continuerons d’être associés à Advantest en tant que partenaire de fabrication, ce qui assurera la continuité à nos clients et à nos employés », explique Peter J. Gundermann, président et CEO d’Astronics.

Des postes chez Advantest seront proposés à environ 45 personnes d’Astronics, principalement en ingénierie, en ventes et en gestion des programmes, le reste des effectifs de l’américain n’étant pas concerné par la transaction. Astronics poursuivra ses activités de test dans l’aérospatiale et la défense, au sein de deux segments.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.